StopCovid, c’est l’application au coeur de nombreuses conversations depuis quelques semaines maintenant. Pour ou contre, vouée à l'échec, certains ont tenu à donner l’alerte, comme La Quadrature du Net ou encore des experts en sécurité tandis que du côté du gouvernement il a même été question de ne plus faire voter l’Assemblée nationale. Finalement, on apprend maintenant que l’application sera déployée le 2 juin prochain, comme l’a annoncé le secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O.

Des tests organisés dès lundi 11 mai

Cédric O a indiqué “Nous reproduirons des situations réelles pour vérifier que l’application fonctionne bien”, ces tests pourront être menés dès lundi, jour de déconfinement prévu en France. Le secrétaire d’État précise par ailleurs que les équipes ont encore “une roadmap technique importante à mener. Il faudra ensuite et dès la semaine du 25 mai que l’application soit sujet à un débat et un vote au Parlement.”

Ce n’est qu’après ça, si tout fonctionne, que le déploiement de l’application StopCovid sera envisagé. Pour le moment à partir du 2 juin. Comprenons donc que cette date pourrait peut ne pas être définitive. D’autant plus que la CNIL devra elle aussi donner son avis sur StopCovid, avant son lancement officiel. Notez qu’elle ne s’est pas opposée à son lancement bien qu’elle ait insisté sur le fait que l’application doit être facultative et se plier au respect des libertés individuelles.

La semaine passée l’application n’a pu être présentée à l’Assemblée et au Sénat car son prototype n’était pas suffisamment abouti. Avec une semaine de travail supplémentaire, l’application serait finalement prête, en tout cas avec une première version fonctionnelle, pour des tests qui débuteront dès le 11 mai.

StopCovid ne sera finalement pas aidé par Apple

Cela est d’ailleurs regretté par Cédric O. Il a ainsi déclaré “C’est regrettable que dans une période où chacun est mobilisé pour aider à lutter contre l’épidémie qu’une grande entreprise n’aide pas un gouvernement”. Quant à rejoindre le projet mené par Apple et Google, son avis est clair “Leur solution pose un certain nombre de problèmes en terme de protection de la vie privée et d’interconnexion avec le système de santé”. Cela était d'ailleurs annoncé depuis fin avril.

Le secrétaire d’État avait finalement regretté que le géant n’apporte pas un coup de pouce pour assurer le fonctionnement de l’application sur les iPhones. Finalement, l’application StopCovid devrait malgré tout fonctionner sur tous les modèles de smartphones, y compris les iPhones, Apple n'aura finalement pas bloqué le développement de l'application comme envisagé à un moment. Il ne reste plus qu’à patienter désormais pour avoir les résultats des premiers tests ainsi que l’avis des différents acteurs qui devront donner leur avis sur le sujet. Ces éléments rendront opérationnelle, ou non, l’application à la date prévue.