170 milliards de dollars, c’est ce que pourrait lever Lime grâce à l’aide d’Uber. Les deux acteurs investis dans la micromobilité seraient actuellement en discussion pour cette nouvelle levée de fonds. Pour la start-up, ce serait le moyen de se relancer, car actuellement touché de plein fouet par la crise sanitaire, sa valorisation aurait diminuée de 79%.

Uber bientôt propriétaire de Lime ?

Lime s’est séparé de 13% de ses effectifs, à cause du coronavirus. C’était la seconde vague de licenciements pour l’entreprise cette année, puisqu’une centaine de salariés avait déjà été remercié en janvier dernier. Actuellement, avec la crise sanitaire, Lime est durement touché car son service est quasiment à l’arrêt dans de nombreuses villes.

Des éléments qui poussent la start-up américaine a trouver un nouveau financement, histoire de reprendre un peu plus sereinement son activité. C’est là qu’intervient Uber, car comme le relève The Information, le géant des VTC serait sur le point de mener la lever de fonds de Lime, à hauteur de 170 millions d’euros. Ce ne serait pas la première fois que l’entreprise interviendrait dans son histoire. En effet, Uber détient d’ores et déjà une participation minoritaire dans la société. Il avait participé à la levée de fonds de Lime qui avait atteint 335 millions de dollars.

Cette nouvelle levée de fonds ferait baisser la valorisation de Lime et c’est là tout l’intérêt pour Uber qui pourrait envisager de racheter la start-up d’ici 2022 ou 2024. Cela lui permettrait de constituer une plus grande flotte de trottinettes. Lime subirait ainsi le même sort que Jump, la start-up de vélos partagés rachetée en 2018.

Ce n’est pas la première fois que ce rachat est évoqué

Fin 2018 déjà, l’ambition d’Uber était déjà de construire un empire des moyens de déplacements. Nous évoquions déjà le potentiel rachat de Bird ou de Lime par la société américaine. Des discussions avaient même eu lieu, entre Lime et Uber pour trouver un accord d’achat. Cela n’avait visiblement pas abouti, même si deux ans plus tard, le scénario semble se reproduire.

Cette fois, Uber part avec un avantage, car si lui aussi est impacté par la pandémie et la crise sanitaire, Lime, de son côté, n’est pas certain de réussir à s’en sortir, c’est là un point que peut mettre en avant Uber.