En Corée du Sud, plusieurs patients ont à nouveau été testés positifs au Covid-19 après l’avoir contracté une première fois et en avoir été guéris. Des cas qui ont soulevé l’inquiétude des dirigeants mondiaux puisqu’ils laissaient imaginer qu’il était possible de contracter le coronavirus à plusieurs reprises. Finalement, les résultats de ces tests n’auraient été en réalité que de « faux positifs » selon l’OMS.

Des faux positifs des tests PCR

Au mois d’avril, des centaines de patients sud-coréens guéris du Covid-19 ont à nouveau testés positifs au virus. Une situation qui a soulevé de nombreux questionnements, mais aussi énormément d’inquiétudes. Des inquiétudes aujourd’hui balayées par les autorités médicales coréennes, mais aussi par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans une interview accordée à la BBC, l’épidémiologiste Maria Van Kerkhove, responsable technique pour l’OMS, a confirmé que ces seconds tests effectués sont en réalité des faux positifs. Ces résultats auraient été obtenus à cause des cellules mortes présentent dans les poumons des patients durant le processus de guérison. Elle précise que cela ne signifie pas que les individus en eux-mêmes sont encore infectés, ou qu’ils ont été réinfectés, par le Covid-19 : « Ce ne sont pas des réinfections, ce n’est pas le virus qui s’est réactivé, cela fait partie du processus du guérison. C’est quelque chose qui est réellement intéressant ».

Peut-on être infecté par le Covid-19 plusieurs fois ?

Si l’OMS a trouvé une explication à ces nombreux cas sud-coréens, la question demeure toutefois : est-on immunisé après avoir contracté et guéris du Covid-19 ? À l’heure actuelle, la réponse est difficile à apporter. De fait, l’immunité fonctionne différemment selon les maladies virales. Certaines d’entre elles, comme les oreillons par exemple, ne s’attrapent qu’une fois dans la vie. D’autres, comme la grippe notamment, peuvent frapper plusieurs années de suite une même personne.

Dans le cas du SARS-CoV-2, les informations à disposition de la communauté scientifique sont encore trop peu nombreuses et trop récentes pour pouvoir apporter une réponse ferme et définitive. Un flou d’autant plus inquiétant que les chercheurs estiment que le Covid-19 a de grandes chances de devenir saisonnier. L’immunité collective serait alors une stratégie qui ne serait pas pérenne dans le temps, laissant ainsi comme seule solution réellement efficace le vaccin. Finalement, une seule chose est sûre : il faudra sûrement attendre encore de nombreux mois avant de percer tous les rouages du Covid-19.