Le secteur du tourisme est très largement impacté par le Covid-19. C’est aussi le cas d’Airbnb puisque comme le rapporte CNBC, c’est dans un courrier que le patron d’Airbnb, Brian Chesky, a appris à ses salariés la mise en place d’un plan massif de licenciements. Ce plan a pour conséquence qu’un quart des employés de l’entreprise vont être remerciés. D’autres entreprises du secteur comme TripAdvisor ont dû prendre des décisions similaires.

Airbnb se séparera de 1 900 employés le 11 mai

Dans sa lettre, le PDG d’Airbnb débute son courrier par “Nous vivons actuellement la crise la plus atroce de notre existence”, avant de détailler le plan massif de licenciement qui va concerner par moins de 1 900 salariés de l’entreprise. Le PDG l’assure, chacune des personnes licenciées recevra une indemnité de licenciement qui correspondra à quatorze semaine de salaire, à quoi s’ajoutera une semaine de salaire par année d’ancienneté.

Dans la même catégorie

Ainsi, le lundi 11 mai, jour de déconfinement annoncé pour les français, sera le dernier jour de travail pour quasiment 2 000 employés américains et canadiens de la société de tourisme.

Une perte de chiffre d’affaires très importante

Dans cette même lettre, Brian Chesky estime également que le chiffre d’affaires annuel de Airbnb devrait être divisé par deux. Celui-ci serait ainsi deux fois inférieur aux revenus de 2019 et pourrait même conduire l’entreprise dans le rouge. Une information intéressante puisque la société a levé 1 milliard de dollars en avril dernier pour justement préparer l’après crise sanitaire.

Les enjeux sont importants pour l’entreprise, d’autant plus que lorsqu’elle pourra reprendre intégralement son activité, des nouveautés vont faire partie de son quotidien, comme la sensibilisation des hôtes au nettoyage et à la désinfection globale des logements pour éviter toute trace et toute contamination au Covid-19. Une chose est sûre, il va falloir que l’entreprise mette sa stratégie à jour pour la reprise d’activité, pour tenter au maximum de combler les pertes.