« Ok, boomer ». C’est l’une des expressions que l’on entend et voit le plus ces derniers temps. Cette expression ou mème utilisé par les personnes des générations Y et Z vise les personnes plus âgées. Boomer Email, vous permet de recevoir chaque semaine les mails que reçoivent et s’envoient les Boomers aux États-Unis, soit un grand nombre de fake news ou encore du contenu « Not Safe for Work ».

Une newsletter drôle et à la fois inquiétante…

Le contenu provient directement de Boomers de tout le pays « afin d’apporter un regard non filtré sur le régime médiatique » au cœur des USA. Si les mails que vos grands-parents reçoivent vous paraissent insensés, vous pouvez les transférer à Boomer Email.

Sur le manifesto du site, on peut lire « les boomers sont empoisonnés par les médias, ils se noient dans la mousse que nous avons apprise à surfer. […] Les mails des Boomers donnent un aperçu d’un réseau de communication invisible, mais influent et très fréquenté, où toutes les informations sont fournies par des contacts de premier degré et qui, pourtant, imprègne sa population d’une saturation enviable. »

Tout ça pour dire que les nouvelles générations font plus facilement la différence entre le vrai du faux, en comparaison avec les générations plus anciennes. Le problème c’est que les plus de 50 ans « dirigent » le monde et ne savent toujours pas se servir d’Internet…

Ok Boomer, késako ?

L’origine de « Ok, boomer » viendrait d’une vidéo TikTok dans laquelle un homme d’un certain âge accuse les jeunes générations d’avoir le syndrome de Peter Pan et de ne pas vouloir grandir. En réponse, il reçoit un « Ok boomer ». Une réponse directe qui peut se traduire par un « cause toujours, tu m’intéresses ». Sur TikTok les vidéos « Ok, boomer » sont nombreuses et utilisées pour critiquer les comportements des Boomers. Sur Instagram, le hasthag #okboomer regroupe près de 200 000 publications. L’expression a même été utilisée par une député de 25 ans au parlement néo-zélandais.