C’est le gros avantage des véhicules Tesla : vous n’avez pas à changer de voiture pour rester à la pointe des nouvelles technologies. Une voiture Tesla se met à jour automatiquement au fil des évolutions proposées par les ingénieurs de la marque. La dernière mise à jour est la reconnaissance des feux de circulation et des panneaux d’arrêt.

Une fonctionnalité pour reconnaître les feux de circulation

Si certains propriétaires chanceux avaient déjà pu tester cette fonctionnalité, depuis le 27 avril, cette mise à jour (2020.12.6) a été étendue à l’ensemble de la flotte de véhicules Tesla. Le constructeur précise que pour bénéficier de cette nouvelle fonctionnalité, les véhicules doivent néanmoins être équipés de la version la plus récente de Hardware 3 (un ordinateur à réseau neuronal). La mise à jour améliore également la visualisation de la conduite, affichée sur le tableau de bord du véhicule.

Dans la même catégorie

Comme les propriétaires Tesla ont pu le remarquer, cette nouvelle fonctionnalité a été conçue pour permettre aux véhicules de reconnaître et de réagir aux feux de circulation et aux panneaux d’arrêt. Attention, si sur le papier cette mise à jour semble révolutionnaire, Tesla précise qu’elle a ses limites : « pour être clair, les véhicules Tesla ne sont pas des automobilistes et cette fonction a ses limites ».

La mise à jour permet aux véhicules de ralentir jusqu’à l’arrêt lorsqu’ils utilisent le « régulateur de vitesse en fonction du trafic » ou « l’Autosteer ». Notons que le véhicule ralentira pour tous les feux de circulation détectés, y compris les feux verts, jaunes clignotants et même les feux éteints. C’est donc au conducteur de prendre la bonne décision à l’approche des feux de circulation.

Les véhicules Tesla bientôt totalement autonomes ?

Aussi, cette nouvelle fonctionnalité permet au véhicule Tesla de ralentir lorsqu’il s’approche d’une intersection. La voiture commencera alors à ralentir dès qu’elle apercevra l’intersection, et s’arrêtera à la ligne rouge indiquée sur la visualisation de conduite. Pour redémarrer, les conducteurs devront appuyer manuellement sur la pédale d’accélérateur.

Tesla explique aux propriétaires que : « comme pour toutes les nouvelles fonctions du pilote automatique, vous devez continuer à être attentifs et être prêts à prendre des mesures immédiates, y compris le freinage, car cette fonction peut ne pas s’arrêter pour tous les feux de circulation. On ne sait jamais ».

Tesla a l’ambition d’améliorer ses véhicules au point de les rendre totalement autonomes. Le rachat de DeepScale en octobre 2019 témoigne de cette ambition. Le système de perception imaginé par la startup utilise des systèmes de cartographie, de planification et de contrôle pour interpréter et classer les données en temps réel. Dans un futur proche, Tesla aimerait aussi permettre à ses clients de faire venir leur véhicule grâce à leur smartphone.