Workplace, la plateforme collaborative de Facebook vient de publier un billet de blog dans lequel elle explique comment elle s’est adaptée pour accompagner les entreprises pendant la crise du Covid-19. Avec l’augmentation considérable du télétravail et l’éventualité qu’il devienne une nouvelle norme après la crise, les réseaux sociaux professionnels ont une importance capitale et Facebook le sait. Workplace veut simplifier le travail à distance.

Workplace veut accompagner les entreprises pendant et après la crise

Plusieurs nouvelles fonctionnalités viennent d’être annoncées, pour faire face à deux grands objectifs : pouvoir communiquer des informations à l’ensemble des salariés en temps réel et veiller à ce que les employés de toute l’entreprise se sentent soutenus et écoutés, même à distance.

Workplace a pour mission de permettre une meilleure collaboration entre les équipes et des expériences de visioconférence performantes. La plateforme collaborative de Facebook lance une bibliothèque de connaissances. Une citerne de contenus professionnels pour permettre aux employés d’accéder à l’ensemble des ressources de l’entreprise. Facebook part du constat suivant :

« En moyenne, les employés perdent plus de 9 heures par semaine à chercher des informations essentielles sur l’entreprise, comme des conseils en matière de santé et de sécurité ou des informations sur les avantages sociaux. Nous avons pensé à une solution pour remédier à ce problème, pour rendre les connaissances de l’entreprise facilement accessibles à tous au moment où ils en ont le plus besoin ».

Être en phase avec les employés

Une fonctionnalité qui va permettre aux entreprises de stocker des informations sur les bonnes pratiques à appliquer pendant la crise du Covid-19. De chez eux, ou en déplacement, l’ensemble des salariés d’une même entreprise auront désormais tous accès à cette bibliothèque de connaissances. Un responsable de Virgin Atlantic explique que :

« Avec cet outil, nous fournissons des ressources de soutien pour nos employés. La bibliothèque de connaissances nous aide à centraliser les informations officielles, tandis que les groupes servent à partager les nouvelles en temps réel et à maintenir le moral des employés ».

Workplace lance également un outil de mesure afin de permettre aux utilisateurs de la plateforme de mesurer les publications les plus engageantes, comme sur Facebook. Objectif : identifier le contenu le plus utile aux collaborateurs d’une entreprise afin d’en créer davantage ou encore analyser l’impact de ce contenu sur vos employés pour vous assurer que vous fournissez les informations les plus pertinentes.

Peut-on travailler en sécurité sur Workplace ?

S’il faut bien avouer qu’il est assez facile de se familiariser avec Workplace (l’application reprend la même architecture que Facebook et des fonctionnalités identiques), certaines organisations ont néanmoins préféré abandonner l’application. Le 31 janvier, le CERN (l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire) mettait fin à son utilisation de Workplace en pointant le manque d’utilisation par les membres de l’organisation et des inquiétudes concernant la confidentialité des données. Le CERN déclarait à l’époque que :

« Parmi nos collaborateurs, nombreux sont ceux qui ont fait le choix de ne pas utiliser la plateforme professionnelle de Facebook, simplement parce qu’ils ne faisaient pas confiance à Facebook. La confidentialité des données est un sujet important et nous estimons que Facebook n’est pas encore au point à ce niveau-là. À ce jour, environ 1000 membres de la communauté du CERN ont créé un compte Workplace, pourtant seulement 150 utilisateurs sont actifs sur la plateforme. Nous préférons donc arrêter d’utiliser Workplace ».