L’an passé, Facebook offrait des cafés contre un check-up de la sécurité de votre compte personnel sur le réseau social. Aujourd’hui, l’entreprise travaille toujours sur la sécurité de la plateforme, notamment en développant des IA capables de détecter les faux comptes. Il semblerait cependant que des changements d’organisations aient eu lieu ces derniers jours concernant les employés en charge de la sécurité de la plateforme.

Facebook change sa façon de travailler à la sécurité de sa plateforme

Sous couvert d’anonymat, plusieurs employés de Facebook ont fait des déclarations au New York Times. Ils ont indiqué que depuis deux ans désormais, Facebook s’était attelé à faire des changements majeurs dans équipe dédiée à la sécurité de l’entreprise et du réseau social. Selon eux, récemment, plus d’une vingtaine d’employés ont vu leurs missions évoluer. Jusque-là, leurs fonctions comprenaient l’anticipation des cyberattaques et la surveillance des accès à la plateforme que pouvaient obtenir des pirates. Ils travaillaient globalement à Londres, Menlo Park et Seattle.

Aujourd’hui, Facebook aurait fait ces changements pour investir encore un peu plus dans l’automatisation des détections. Dans un communiqué, l’entreprise américaine a ainsi indiqué “Pour garder une longueur d’avance sur les menaces de sécurité en constante évolution, nous investissons davantage dans la détection automatisée et apportons de nouvelles compétences alors que nous continuons à développer notre équipe de sécurité dans l’ensemble. Cela signifie également que nous structurons une partie de notre équipe et aidons les personnes à trouver un nouveau rôle dans l’entreprise”.

Changer de stratégie pour améliorer la sécurité ?

Ces dernières années, Facebook a souvent été épinglé pour des problèmes de sécurité. En octobre 2018, 5 millions de comptes d’utilisateurs européens ont été touchés par une faille de sécurité. Un mois plus tard, une faille de sécurité était détectée. Par la suite, en 2019, des données d’employés de l’entreprise étaient volées, cela avant que l’on apprenne que les données de 267 millions d’utilisateurs soient exposées. Ce sont certains des derniers problèmes vécus par Facebook et ce ne sont pas malheureusement les premiers.

Aujourd’hui, ces changements en interne montrent que l’entreprise cherche à renforcer la sécurité de ses différents services. Pour cela, elle a notamment posté des offres d’emplois pour recruter de nouveaux ingénieurs en mesure de gérer des systèmes répondant aux menaces de sécurité. Autre élément important, depuis le départ en 2018, d’Alex Stamos, l’ancien chef de la sécurité appelé à l’aide par Zoom, Facebook a supprimé son ancien poste.

Tous ces éléments induisent des changements qui poussent à dire que certains employés pourraient difficilement trouver une nouvelle mission cohérente avec leurs envies chez Facebook.