Alors que des milliards de personnes sont confinées chez elles à cause du Covid-19, les compétitions d’esport n’ont jamais eu autant le vent en poupe.

L’esport est de plus en plus populaire

La pandémie a un impact économique catastrophique et affecte négativement de très nombreux secteurs, mais l’esport n’en fait pas partie. Les compétitions en ligne sont en effet très populaires depuis le début du confinement, à l’image d’une course de NASCAR virtuelle diffusée aux États-Unis qui a réuni pas moins de 903 000 téléspectateurs. Les analystes prévoient par ailleurs des revenus dépassant les 1 milliard de dollars pour l’esport en 2020.

Les chiffres concernant les compétitions professionnelles de League of Legends et Counter-Strike : Global Offensive, organisées en respectant les mesures de distanciation sociale, vont dans ce sens avec de nombreux records d’audience.

League of Legends bat des records en Europe et en Asie

Une partie de League of Legends opposant G2 Esports à Fnatic dans le cadre du Championnat d’Europe (LEC) a ainsi réuni 476 599 spectateurs, faisant de ce match le plus regardé de n’importe quelle saison régulière. Les play-offs et la finale de la compétition ont connu un succès encore plus retentissant. Le nombre d’heures cumulées de visionnage pour les play-offs du LEC est de 10 662 283, cela représente une augmentation de 71,35 % par rapport à l’année dernière. La finale a quant à elle réuni 807 033 spectateurs.

En Corée du Sud, pays abritant d’excellents joueurs de League of Legends, la finale du championnat entre les équipes T1 et Gen.g a battu un record absolu avec 1 074 561 spectateurs.

La ESL Pro League obtient sa plus grosse audience

Les chiffres pour Counter Strike : Global Offensive sont également très impressionnants. Se tenant du 16 mars au 12 avril, la 11e saison d’ESL Pro League a été la plus populaire de tous les temps. Le nombre d’heures visionnées a augmenté de 113,2 % comparé à la saison 10, et le nombre de minutes regardées en moyenne était de 164 494, ce qui représente une hausse de 215,5 % par rapport à l’année dernière.

Il est encore difficile de savoir si cette hausse sera également valable sur le long terme, mais il est évident que le retour à la vie normale n’est pas prévu pour tout de suite. D’autres records ont donc des chances d’être battus dans le domaine de l’esport.