Mettre à profit les erreurs de la concurrence. Tel pourrait être le credo de Telegram. Alors que Zoom, surpris par l'ampleur de son succès en période de confinement, est au coeur de plusieurs polémiques quant à ses lacunes en termes de sécurité (heureusement peu à peu comblées), l'application de messagerie chiffrée russe annonce qu'elle lancera avant la fin de l'année des appels vidéo de groupe. Une fonctionnalité qu'elle ne propose pas pour l'instant, mais qui a fait le succès de Zoom, Google Meet ou encore WhatsApp ces dernières semaines.

En la matière, l'argument de Telegram est simple. Son service serait le seul à pouvoir proposer des appels vidéo de groupe à la fois faciles à utiliser et sécurisés. « En 2020, les appels vidéo en sont à peu près au même stade que les messageries en 2013. Les applications sont soit utilisables, soit sécurisées, mais pas les deux à la fois. Nous aimerions régler ça », explique le groupe dans une note de blog publiée le 24 avril dernier.

Telegram veut chiper des parts de marché à Zoom

Si Telegram ne donne pas encore de détails précis quant à son plan de bataille, le fait est que le service a réussi à se forger une solide réputation ces dernières années, en proposant certaines fonctionnalités avant ses concurrents. Actuellement, l'application de messagerie instantanée propose par exemple la suppression rétroactive des messages. Une fonctionnalité qui s'est montrée très utile dans le cadre des manifestations de Hong Kong, rappelle Engadget.

En lançant des appels de groupe sur sa plateforme, Telegram espère continuer de bâtir sur cette réputation et proposer une solution permettant des échanges plus sécurisés, accompagnés de fonctionnalités qui pourraient faire la différence par rapport à l'offre actuelle. Telegram aura en tout cas fort à faire pour parvenir à faire de l'ombre à Zoom, qui annonçait récemment avoir passé la barre des 300 millions d'utilisateurs actifs chaque jour. Telegram peut pour sa part compter sur 400 millions d'utilisateurs actifs chaque mois (contre 300 millions l'an dernier). Une différence notable. Reste à savoir si l'imposant succès de Zoom saura perdurer en dehors du confinement... C'est probablement sur ce point que Telegram à une sérieuse carte à jouer.