La chaîne de sport européenne décide de suivre la chaîne américaine ESPN et de rediffuser un championnat virtuel de course automobile. Alors que le sport automobile est à l’arrêt, un accord vient d’être signé entre Eurosport et The Race All-Star Series de Torque Esports. Le championnat sera disponible en direct et à la demande.

Eurosport signe un accord avec Torque Esports

Si le sport réel est totalement à l’arrêt à travers le monde, certains championnats d’esport peuvent toujours avoir lieu. C’est même une situation incroyable pour l’esport qui connaît un succès sans précédent : les audiences augmentent considérablement, mais le annonceurs ne suivent pas. Twitch a par exemple battu son record d’audience : 1,1 milliard d’heures de visionnage au mois de mars. En parallèle de ces records d’audience, le marché publicitaire a considérablement ralenti dans l’esport. Un paradoxe inédit.

Pour capitaliser sur cette tendance, Eurosport va diffuser un championnat virtuel. The Race All-Star Series, une course automobile qui a une particularité : elle oppose des pilotes professionnels conventionnels à des pilotes d’esport. Dans le cadre de ce Trophée des légendes, des pilotes célèbres comme Jenson Button et Jacques Villeneuve seront sur la ligne de départ.

La dernière manche de la première série aura lieu aujourd’hui, lundi 26 avril. La deuxième série commercera le 1er mai. Les courses virtuelles vont permettre à Eurosport d’avoir de la matière pour ses abonnés. Le premier live depuis des semaines. La chaîne européenne sait que l’audience sera probablement plus faible que s’il s’agissait d’un championnat réel comme la Formule 1, mais c’est un bon moyen de démocratiser l’esport.

Torque Esports a signé des partenariats à tour de bras pour diffuser ses programmes d’esport. Les événements sportifs All-Stars sont désormais disponibles sur plus de 70 chaînes avec une portée potentielle de 610 millions de foyers. Du jamais vu pour l’esport. Selon Darren Cox, président et directeur général de Torque Esports : « nous sommes ravis d’accueillir Eurosport parmi nos partenaires de diffusion. La couverture en direct dans les foyers européens est un grand pas en avant pour les All-Star Series ».

L’esport est-il (enfin) sur le point de se démocratiser ?

Aux États-Unis, la chaîne ESPN a annoncé dès le début du mois d’avril qu’elle diffuserait 5 matchs officiels des spring playoffs des League of Legends Championship Series. Un partenariat entre la chine américaine et le studio Riot Games qui témoigne de la démocratisation de l’esport dans le domaine du divertissement. John Lasker, vice-président de la programmation numérique chez ESPN, disait il y a quelques jours que :

« Nous sommes ravis de travailler avec Riot Games pour créer des opportunités de contenus innovantes autour de cet incroyable franchise. Diffuser l’une des licences les plus populaires de l’eSport à travers le monde permettra à ESPN de toucher une nouvelle audience et attirer un nouveau public ».

La France et ses 5 millions de consommateurs d’esport (chiffre officiel en 2018), n’est pas encore un territoire totalement conquis par les compétitions de sport virtuel. On se souvient de quelques apparitions d’esport, notamment en 2016 lorsque L’Équipe 21 commençait à diffuser une émission d’e-Football League basée sur le jeu FIFA. Canal+ avait tenté une émission dans le même esprit. Elle n’aura tenu que deux années.