CNBC a réussi à consulter des documents internes qui laissent penser que Google s’apprête à réduire drastiquement son budget marketing et à ralentir les recrutements. Au cours du second semestre de l’année 2020, la firme de Mountain View va réévaluer le rythme de ses investissements.

Une réduction du budget marketing drastique

La crise du Covid-19 a un impact économique sur toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. La preuve avec Google qui, d’après des documents internes, serait sur le point de diviser par deux ses dépenses en marketing. Avant la pandémie, Google prévoyait pourtant à une augmentation des dépenses en marketing par rapport à l’année précédente. Un message provenant d’un directeur monde de Google a été envoyé aux équipes marketing cette semaine. Les embauches des employés à plein de temps et les prestations externes seront vraisemblablement gelées.

Dans la même catégorie

Dans le message, le directeur explique ceci : « il va y avoir des réductions budgétaires et un gel des embauches dans le marketing et chez Google en général. Nous, ainsi que le reste des équipes marketing, avons été invités à réduire notre budget d’environ de moitié pour le second semestre ». Un porte-parole de la société a confirmé que certains budgets seront revus à la baisse mais que d’autres ne seront pas impactés. Notons que les actions de Google ont légèrement chuté : -2% quand la nouvelle est sortie.

Sundar Pichai, PDG D’Alphabet, a déclaré plus tôt dans la semaine que Google prévoyait d’abandonner certains investissements à cause de la pandémie de Covid-19 que nous traversons. Dans un message envoyé à ses équipes, Pichai déclarait il y a quelques jours que : « nous continuons à investir, mais nous allons recalibrer l’orientation et le rythme de nos investissements dans des domaines comme les centres de données, le marketing et les déplacements non essentiels à l’entreprise ».

Les revenus publicitaires des géants de la tech vont dégringoler

Des décisions probablement motivées par une baisse des recettes publicitaires chez Google. Le géant américain pourrait bien voir ses revenus dégringoler au cours de ce premier semestre. Une nouvelle qui arrive au moment où l’entreprise commence à réduire les formations professionnelles pour un grand nombre de ses travailleurs.

Les réseaux sociaux sont également touchés par ce même phénomène. Twitter a justement fait part de ses inquiétudes sur le sujet. L’entreprise estime publiera les données sur le sujet le 30 avril. Étonnement, Facebook tient à montrer que tout va bien. Sheryl Sandberg, COO du groupe, affirmait au début du mois que Facebook s’apprêtait à embaucher 10 000 travailleurs supplémentaires sur des postes d’ingénieurs et de responsables de produits avant la fin de l’année 2020…

Une annonce qui contraste avec les propos tenues par cette même personne quelques jours plus tôt. En effet, interrogée par Bloomberg, Sheryl Sandberg disait que les conséquences pour l’industrie du marketing seraient lourdes. Elle déclarait que :

“Ce qui est certain, c’est que nous n’allons pas vivre une situation habituelle et l’industrie du marketing va certainement être très impactée par cette épidémie. À ce jour, je pense que personne ne sait quelle sera l’ampleur de ce phénomène. Alors nous allons attendre et observer”.