En plein confinement, Facebook veut sa place parmi les plateformes de visioconférence. L’entreprise de Mark Zuckerberg vient d’annoncer le lancement de Messenger Rooms. Un service de visioconférence pour contrer l’expansion de Zoom, et de toutes les autres applications de cette même famille qui connaissent une ascension folle.

Messenger Rooms : la visioconférence selon Facebook

Comme l’explique Zuckerberg, l’idée de ce nouveau service est de « pouvoir faire un saut chez ses amis » même pendant le confinement. Le patron de Facebook explique que : « Messenger Rooms est un service conçu pour une utilisation totalement spontanée. Rooms permet de garder une fenêtre ouverte pour permettre à des personnes que vous n’auriez peut-être pas pris la peine d’appeler, de faire un saut chez vous. Je crois que c’est ce qui nous manque en ce moment ».

Vous pourrez démarrer une visioconférence sur Rooms directement depuis Messenger ou Facebook. Dans le billet de blog détaillant l’annonce de ce nouveau service, nous pouvons lire qu’il sera également bientôt possible de créer des conversations sur Rooms depuis Instagram, Portal et WhatsApp.

Les conversations Rooms peuvent être « ouvertes » ou « verrouillées ». Vous déciderez de ce paramètre au moment du lancement de votre visioconférence. Les conversations Rooms pourront accueillir jusqu’à 50 personnes. Cette nouvelle interface proposera évidemment des effets de réalité augmentée et des arrière-plans immersifs, un peu comme sur Zoom.

Aperçu de l'application Rooms.

Crédit : Facebook

Ce nouveau service ne sera pas un espace de travail virtuel

Messenger Rooms vous permettra de rejoindre une visioconférence même si vous n’avez aucun ami Facebook dans cette conversation. Cela ne leur donnera pas plus de visibilité sur votre profil privé. Facebook assure que ce nouveau service a été conçu en gardant à l’esprit les fondements du respect de la vie privée. Un paramètre essentiel comme nous pouvons le voir avec les déboires vécus par l’application Zoom. Des déconvenues qui n’ont pas empêché l’application de dépasser la barre des 300 millions d’utilisateurs il y a quelques jours.

Facebook assure que ses utilisateurs seront protégés du phénomène des zoom-bombings. Vous avez certainement entendu parler de cette pratique qui consiste à rejoindre une réunion virtuelle à laquelle vous n’êtes pas invités. Avec Rooms cela ne sera pas possible. Contrairement à Teams ou Zoom, Messenger Rooms ne sera pas un espace de travail virtuel.

Ce nouveau service de visioconférence se veut être un espace de socialisation, dédié aux anniversaires, aux apéros, aux réunions de famille… Messenger Rooms sera à la disposition des 2,5 milliards d’utilisateurs de Facebook partout à travers le monde, d’ici quelques semaines.