NOTE : Zoom est revenu sur le terme “utilisateurs” dans un communiqué, précisant qu’il s’agissait plutôt de “participants”. Ce qui signifie que ces personnes n’ont pas obligatoirement un compte Zoom.

Zoom vient tout juste de dévoiler sa mise à jour 5.0, mettant en avant des améliorations de sécurité et annonce ce 24 avril avoir passé un nouveau seuil d’utilisateurs. 300 millions de personnes utilisent Zoom quotidiennement pour leurs réunions à distance.

En décembre 2019, Zoom ne comptait que 10 millions d’utilisateurs

Le développement de Zoom a été fulgurant ces dernières semaines, il s’agit clairement d’une entreprise pour qui les affaires se sont accélérées avec la pandémie de coronavirus. En décembre 2019, Zoom ne comptait que 10 millions d’utilisateurs, contre 200 millions au début du mois d’avril. Aujourd’hui, alors que nous nous approchons vers le mois de mai, l’entreprise dévoile compter 300 millions d’utilisateurs quotidiens.

Au mois de mars, la croissance de Zoom inquiétait ses concurrents et plus particulièrement Microsoft Teams. En effet, semaine après semaine, Zoom prend une place de plus en plus importante sur le marché de la visioconférence.

La popularité est restée malgré les multiples problèmes de sécurité

L’annonce de Zoom a été faite mercredi soir par Éric Yuan, sur le blog de l’entreprise, le directeur de l’entreprise. Dès jeudi, ses excellents résultats ont provoqué une augmentation de 12% de sa valeur en bourse. À son maximum, l’action a atteint un record de 168,25$.

On remarque dans l’ensemble que, malgré de multiples soucis de sécurité, dont la transmission de données à Facebook ou la mauvaise protection des données des utilisateurs, Zoom a su conserver sa popularité. Même en rencontrant d’autres problèmes avec ses investisseurs, et notamment une poursuite en justice engagée par l’un d’entre eux, l’entreprise garde le cap. C’est là un élément prometteur pour l’avenir dans la mesure où l’entreprise s’est engagée à résoudre ses soucis de sécurité, en partie grâce aux conseils d’Alex Stamos, l’ancien directeur de la sécurité de Facebook et d’autres excellents chercheurs en cybersécurité; à terme, son succès pourrait donc être bien plus grand encore.