La nouvelle a été annoncée dans un article de blog publié le 23 avril 2020 : Google va demander à tous les annonceurs souhaitant utiliser sa plateforme publicitaire de prouver leur identité. Une nouvelle mesure de transparence qui doit permettre de limiter les abus publicitaires. Les utilisateurs de la plateforme sauront désormais qui se cache derrière chacune des publicités qu’ils voient.

Plus de contrôle et de transparence pour les utilisateurs

Google s’engage à donner à ses utilisateurs plus de contrôle sur les publicités qu’ils voient. En guise de test, la plateforme publicitaire vérifie déjà depuis 2018 l’identité des annonceurs politiques dans près de 30 pays. Comme cet essai s’est avéré concluant, Google a décidé d’aller plus loin et d’étendre la vérification de l’identité à tous les annonceurs présents sur sa plateforme.

Une véritable mesure de transparence car les internautes pourront ensuite consulter les informations des entreprises à l’origine des publicités qui apparaissent sur leur écran. Selon John Canfield, directeur de la gestion des produits de Google pour l’intégrité des annonces :

“Ce changement permettra aux gens de comprendre plus facilement qui est l’annonceur qui se trouve derrière les annonces qu’ils voient sur Google et les aidera à prendre des décisions plus éclairées sur les actions qui en découlent. Nous sommes convaincus que cela contribuera également à soutenir la bonne santé de l’écosystème de la publicité numérique en détectant les mauvais acteurs et en limitant leurs tentatives de duper nos utilisateurs”.

 

Un survol d'une publicité.

Crédit : Google

 

Google semble prendre une “bonne” direction

Cette nouvelle mesure de transparence s’appliquera par étapes : l’identité des annonceurs américains sera d’abord vérifiée. Ensuite Google prévoit une expansion à l’échelle mondiale. Parmi les documents demandés aux entreprises, nous retrouvons : un numéro SIRET prouvant l’existence de l’entreprise et la pièce d’identité avec photo de la personne à l’origine de cette publicité. À la suite de l’envoi des documents, Google donnera son feu vert dans un délai de trois à cinq jours ouvrables.

Des modérateurs humains et des intelligences artificielles travailleront sur la vérification de l’identité des entreprises. Il n’y aura aucune exception : tous les annonceurs présents sur les plateformes publicitaires de Google seront tenues de suivre ce processus. Le travail sera fastidieux pour les agences de publicité car elles devront effectuer ce processus de transparence pour l’ensemble de leurs clients.

Depuis quelques mois, Google semble prendre une “bonne” direction. L’entreprise estimait récemment que la protection de la vie privée de ses clients doit devenir une priorité stratégique, et non une obligation légale. Au début de l’année 2020, l’entreprise annonçait également qu’elle s’apprêtait à supprimer la prise en charge des cookies tiers.

En effet, dans les deux années à venir, et ici aussi pour plus de transparence, le géant américain veut opérer une transition avec son navigateur. Même s’il ne s’agit que de la GAFAisation du marché publicitaire digital selon Ollivier Monferran, fondateur d’O&A Conseil, c’est une bonne nouvelle pour les internautes.