Le 22 avril 2020, Anita Joseph et Georgina Sheedy-Collier, ont pris la plume sur le blog de Facebook pour annoncer l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité. Rien de transcendant, mais Facebook décide d’apporter une touche de transparence supplémentaire à ses utilisateurs. Vous pourrez désormais connaître la localisation d’une page Facebook ou d’un compte Instagram à partir de ses publications.

Plus de transparence sur la localisation des pages et des comptes

Après le lancement d’About this Account sur Instagram, un outil pour évaluer l’authenticité d’un compte, Facebook lance une fonctionnalité qui permet de connaître l’emplacement des pages Facebook et des comptes Instagram à partir de chaque publication partagée. De cette manière, les utilisateurs de Facebook disposeront de plus d’informations pour évaluer la fiabilité et l’authenticité d’un compte à partir de leur feed.

Aperçu de la nouvelle fonctionnalité de Facebook.

Crédit : Facebook

Comme l’expliquent Anita Joseph et Georgina Sheedy-Collier : “nous voulons nous assurer que nos membres utilisent nos services de manière authentique et qu’ils puissent comprendre qui est derrière les posts qu’ils voient. C’est particulièrement important dans le cadre des élections, c’est pourquoi nous prenons des mesures supplémentaires pour rendre les pages et les comptes plus transparents”.

Un effort de plus pour cadrer les élections

Ce n’est pas la première fois que le réseau social décide de mettre en place une fonctionnalité pour permettre plus de transparence. En mars 2019, Facebook permettait déjà à ses utilisateurs de consulter les critères de ciblage publicitaires faits par telle ou telle marque. Aujourd’hui Facebook veut donner l’opportunité à ses membres de savoir qui se cache réellement derrière telle ou telle page.

Une fonctionnalité qui apparaît quelques mois avant le lancement officiel des élections présidentielles aux États-Unis. Nous savons pertinemment que les réseaux sociaux sont un véritable terrain de jeu pour les politiques, parfois utilisés à mauvais escient, et qu’un peu de transparence ne fera pas de mal. De son côté, Twitter a pris une mesure radicale pour éviter de revivre la même situation qu’en 2016 : les publicité politiques sont tout simplement interdites depuis le 22 novembre 2019.

Cette fonctionnalité n’est pour le moment testée qu’aux États-Unis mais Facebook prévoit de la déployer dans le reste du monde dans les prochains mois. Nous pouvons également lire dans le billet publié sur le blog de Facebook que : “ce changement fait partie de nos efforts pour protéger les élections et accroître la transparence sur Facebook et sur Instagram afin que nos utilisateurs puissent se faire une idée plus éclairée des posts qu’ils voient, et faire le bon au moment de les partager, ou non”.