La filiale cloud d’Alibaba a annoncé, aujourd’hui, un investissement de 28 milliards de dollars dans sa propre infrastructure durant les trois prochaines années. Alibaba indique avoir pris cette décision suite à l’augmentation très importante du télétravail dans le monde entier. Cela a entraîné une forte demande d’accès à ses services en ligne.

L’objectif numéro un sera d’étendre un peu plus encore l’activité liée au cloud

Jusqu’en 2023, Alibaba Cloud va connaître une extension. Dans ses centres de données, ces investissements concerneront son système d’exploitation, ses serveurs et ses puces. Jeff Zhang, le président de la filiale cloud et directeur de la technologie a indiqué “En augmentant nos investissements dans l’infrastructure Cloud et les technologies fondamentales, nous espérons continuer à fournir des ressources informatiques fiables et de niveau mondial, pour aider les entreprises à accélérer le processus de reprise d’activité et proposer des solutions intelligentes basées sur le cloud pour soutenir leur transformation numérique après la pandémie”.

Cette décision ne pourrait donc faire qu’accroître la taille d’Alibaba en Chine. L’entreprise y est déjà le plus grand fournisseur de cloud computing, en 2019, elle détenait la plus grande partie des parts du marché. Cet investissement conséquent pourrait lui permettre de faire, il l’espère sans doute, un peu plus d’ombre à Amazon et Microsoft. Alibaba se positionne encore, à l’heure actuelle, juste derrière eux.

Le cloud deviendra-t-il la principale activité d’Alibaba à l’avenir ?

À l’heure actuelle, le cloud ne représente que 7% des revenus d’Alibaba. Le PDG de l’entreprise, Daniel Zhang, a l’air bien décidé d’en faire l’activité principale de la société à l’avenir. Il a déclaré à CNBC “Je pense que le cloud sera la principale activité d’Alibaba à l’avenir”.

Ainsi, malgré la concurrence nouvelle de JD.com, Alibaba pourrait, grâce à son investissement, gagner bien des clients au niveau mondial et pourquoi ne pas faire un peu plus d’ombre aux deux leaders mondiaux.