Depuis plusieurs semaines Zoom est sous le feu des projecteurs. L’application de visioconférence connaît une ascension fulgurante en cette période de confinement. Pour faire face aux nombreux problèmes de sécurité révélés par les défenseurs de la vie privée, le Wall Street Journal rapporte que Zoom décide finalement de s’entourer des meilleurs experts en cybersécurité.

Zoom s’entoure des meilleurs experts

L’application de visioconférence la plus populaire du moment suscite quelques inquiétudes auprès des autorités américaines. En effet, l’app est désormais bannie au sein des écoles du pays. Plusieurs entreprises à travers le monde ont également pris la décision de ne plus utiliser Zoom. Google a par exemple interdit à ses salariés d’utiliser Zoom. En quelques semaines, le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens de Zoom est passé de 10 millions à près de 200 millions. Pour faire face, la direction a déjà sollicité Alex Stamos, l’ancien chef de la cybersécurité chez Facebook.

Zoom veut aller encore plus loin : l’entreprise vient d’annoncer qu’au cours des deux dernières semaines, elle avait engagé des dizaines de consultants externes en sécurité. Parmi ces derniers, nous retrouvons quelques personnes bien connues dans le monde de la tech. D’anciens experts en cybersécurité et en protection de la vie privée de Facebook donc, mais aussi de Microsoft ou de Google. Ils sont là pour aider Zoom à faire face aux différentes failles de sécurité découvertes.

La même posture que Microsoft 20 ans après ?

Parmi les différents problèmes soulevés par les défenseurs de la vie privée sur Zoom, nous retrouvons les zoom-bombing. Cette pratique consiste à rejoindre une réunion virtuelle à laquelle vous n’êtes pas invités. Le zoom-bombing plus célèbre est certainement celui du Premier ministre britannique Boris Johnson qui a partagé, sans s’en rendre compte, l’identifiant d’une réunion du cabinet britannique… Pas très sérieux. Depuis, Zoom masque l’identifiant des réunions pour éviter les fuites.

La situation dans laquelle se trouve Zoom nous rappelle forcément celle dans laquelle Microsoft se trouvait il y a près de 20 ans. L’entreprise fondée par Bill Gates a mis du temps à restaurer l’image de Windows. Ce n’est qu’à partir de 2002 que Microsoft est devenu un partenaire de confiance dans l’esprit des utilisateurs, après de nombreux problèmes de sécurité. Comme pour Zoom, la réputation de l’entreprise avait largement été entachée. Voyons ce que l’avenir réservera à l’app de visioconférence.