Motherboard, la branche Tech de Vice US, a repéré une drôle de découverte d’un internaute, Joshua Trammell. Petit, ce dernier aimait se rendre dans une boutique d’informatique, Computer Factory Outlet. Cette boutique, il y est revenu des années plus tard et l’a redécouverte toujours remplie de matériel d’époque.

À part la poussière, rien n’a changé

Computer Factory Outlet est une boutique perdue dans un centre commercial de Norman une petite ville, de l’Oklahoma, aux États-Unis. Cette boutique d’informatique a été comme figée dans le temps, tout s’est arrêté lors de la faillite du propriétaire de la boutique et du centre commercial en 2001. Rien ne semble avoir bougé, seule la poussière s’y est accumulée.

Devanture du magasin. Crédit : Joshua Trammell

19 ans en informatique, c’est déjà une éternité. La course à la suprématie quantique est engagée, l’IA fait de nouveaux progrès chaque jour, l’IoT et la 5G imbriquent toujours plus l’usage de matériel informatique dans le quotidien.

Parfois faire pause et un retour arrière ne fait pas de mal. Sur les étagères, les monstrueuses tours d’un gris beige, port de disquettes inclus, qui agiteront bien des souvenirs, avec, écran et imprimantes assorties. Les vitrines de l’établissement couvertes de boites de Gateway 2000 qui n’a ironiquement pas résisté aux années 2000.

Chaque photo mérite qu’on s’y plonge pour se rappeler un souvenir de cette époque révolue où les jeux ne s’achetaient pas sur Steam ou via Stadia, mais dans de grosses boites en carton, comme Tiger Woods 1999, visible sur l’une des photos.

Saurez-vous retrouver Tiger Woods 1999 ?
Crédit : Joshua Trammell

Cette plongée old Shool au sein du Computer Factory Outlet nous la devons à Joshua Trammel, un américain, originaire du coin. Petit il venait dans le centre commercial se faire couper les cheveux et en profiter pour se perdre dans les rayonnages de cette boutique, visiblement inchangés, « La femme qui était là était très brusque avec nous parce nous étions des petits enfants qui couraient dans un magasin d’informatique » se souvient-il pour Vice.

Une envie de partager l’esthétique si particulière du lieu

De retour dans la ville de son enfance, à la suite d’une déconvenue professionnelle, il a constaté que le magasin n’avait pas changé. Il n’a pas pu résister à la tentation de se rappeler ce lieu de sa jeunesse et de le faire partager sur Imgur et Reddit pour « permettre à tout le monde de se rappeler à quel point il est magnifique ».

Si tout est resté en l’état, avec toutes les marchandises d’époque, c’est tout simplement à cause d’un imbroglio juridique obscur entre le propriétaire, désormais âgé de 76 ans, et un fonds de pension. La boutique, où le temps a été enfermé à clef évoque maintenant un petit musée, un morceau du passé de l’informatique.