Apple s’engage officiellement dans la lutte contre le Covid-19 avec ce nouvel outil. Grâce à Mobility Trends, nous avons un aperçu de l’évolution des mouvements des populations à travers le monde. Vous pouvez choisir le pays de vote choix et observer comment les déplacements ont évolué entre le 13 janvier et la date à laquelle vous consultez le portail web.

Mobility Trends : un outil pour suivre l’évolution des déplacements

Grâce à Apple Plans, la marque à la pomme a réussi à modéliser les données de déplacements des populations du monde entier. Les rapports sont publiés quotidiennement et sont le reflet des demandes d’itinéraire dans l’application Plans. Apple tient absolument à rassurer ses utilisateurs : le respect de la vie privée est au cœur de ce nouvel outil puisque les données récoltées sont totalement anonymes et que votre identifiant Apple n’y est pas associé.

L’entreprise promet qu’elle ne conservera pas votre historique de navigation. En effet, Apple agrège les données en fonction du nombre de demandes d’itinéraire faites dans l’application Plans. Les données récoltées à partir des iPhones des utilisateurs sont associées à des identifiants aléatoires et rotatifs. Voilà une bonne raison de ne pas s’inquiéter pour nos libertés individuelles.

Ce portail web permet de suivre l’évolution des déplacements de tous les utilisateurs d’iPhone. Sur Mobility Trends, nous avons une visibilité sur trois courbes : les personnes qui conduisent, marchent ou prennent les transports en commun, et ce, dans plusieurs pays du monde. En France, on voit par exemple que les déplacements à pied ont chuté de 86%, ceux en voiture de 78% et ceux en transports en commun de 88%. Des informations utiles pour les autorités sanitaires.

Mobility Trends : l'outil d'Apple pour suivre l'évolution des déplacements.

Crédit : Apple

Les géants de la tech au secours des gouvernements

Au Royaume-Uni, Apple s’est associé à Google pour collaborer avec le National Health Service (NHS). Comme aux États-Unis, les britanniques ont donc choisi de s’allier aux géants de la tech plutôt qu’aux opérateurs télécom. Il faut dire qu’à eux seuls, Apple et Google sont capables de suivre un tiers de la population mondiale

De son côté, Google a également développé un outil couvrant 131 pays, capable de modéliser les déplacements des populations. Ici aussi, Google se sert de son application Google Maps, pour étudier les déplacements et ainsi tenter de limiter la propagation du virus. Google met les données récoltées par son outil à disposition des gouvernements et des scientifiques à cette adresse.