Malgré les mesures de confinement, le départ est réussi pour Quibi. Une semaine après sa sortie, l’application de streaming comptabilise plus de téléchargements que ce que les experts avaient prévu.

Le confinement n’a pas eu d’effet négatif

Sortie le 6 avril dernier, Quibi a été téléchargée 1,7 million de fois, un chiffre légèrement au-dessus des prédictions des analystes qui annonçaient 1,5 million de téléchargements. Ces derniers craignaient en effet que le confinement ait un impact négatif sur le déploiement de l’application, celle-ci se décrivant comme un service de streaming pensé pour les journées chargées, avec des formats courts pouvant être consommés lors d’une pause café par exemple.

Pour Meg Whitman, PDG de la firme, la quarantaine n’a eu aucun effet sur la sortie de Quibi : « Il s’avère que les gens ont des petites pauses à la maison également ». Pour l’instant, l’application propose 3 mois d’essai gratuit, et passera ensuite à un abonnement mensuel de 8,99 €. Il est par conséquent impossible de savoir si les utilisateurs sont prêts à payer pour avoir accès au contenu de la plateforme.

Un format innovant pour une application qui vise loin

Le format proposé par l’application est novateur et ses créateurs espèrent même venir concurrencer des mastodontes du streaming comme Netflix ou Disney+, mais aussi des plateformes telles que TikTok ou YouTube. Quibi propose des programmes originaux de 10 minutes ou moins, et le service compte d’ores et déjà du beau monde parmi ses rangs : Sophie Turner, LeBron James, Liam Hemsworth, Chance The Rapper, ou encore Reese Witherspoon.

Lors d’une interview télévisée, Meg Whitman a précisé que la moyenne d’âge des utilisateurs de Quibi était d’une trentaine d’années, et que 80 % des gens qui commencent un épisode vont jusqu’au bout de ce dernier, une statistique plutôt positive pour une toute nouvelle plateforme. Uniquement disponible sur smartphone et tablette, Quibi devrait à l’avenir se développer pour conquérir davantage de plateformes.

Vous pouvez vous procurer l’application sur l’App Store et le Google Play Store, veuillez toutefois noter que pour le moment, les contenus ne sont proposés qu’en anglais et en espagnol.