Les boutiques de l’emblématique marque française reprennent du service en Chine. Après plusieurs mois enfermés chez eux, les chinois semblent heureux de voir le déconfinement arriver. Preuve à l’appui : le 11 avril, la boutique Hermès de Guangzhou a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 millions de dollars (2,46 millions d’euros) au moment de sa réouverture.

Une reprise tambour battant pour Hermès

C’est le chiffre d’affaires le plus élevé de tous les temps pour une boutique Hermès en Chine, en si peu de temps. Une once d’espoir pour les commerçants du monde qui ont dû baisser le rideau. Cette journée exceptionnelle pour la boutique Hermès de Guangzhou, capitale de Guangdong et région la plus riche de Chine, pourrait bien donner le ton de ce qui nous attend au moment du déconfinement en France. Une reprise tambour battant.

Cette réouverture est un premier aperçu de ce à quoi pourrait ressembler l’évolution des comportements au moment du déconfinement. Un porte-parole d’Hermès a déclaré dans un communiqué que : « cette réouverture montre l’engagement de la maison Hermès dans le sud de la Chine et marque un nouveau chapitre pour notre boutique à Guangzhou, où elle est présente depuis 2004 ».

Il faut dire que cette boutique est gigantesque et spécialement conçue pour plaire aux chinois, dans le respect des traditions locales. Des personnes considérées comme appartenant aux classes aisées chinoises sont venues de toute la province du Guangdong à l’annonce du déconfinement. Certains experts estiment qu’il pourrait s’agir d’un « achat de revanche » suite à cette longue période de confinement.

Le même schéma en France au moment du déconfinement ?

En attendant le début du déconfinement sur notre territoire, les français ont clairement stoppé leurs dépenses. Le e-commerce est à l’arrêt : 76% des sites ont enregistré un recul des ventes depuis le 15 mars. 40% des site e-commerce estiment qu’ils ne pourront pas résister plus de trois mois à cette crise sanitaire. En attendant le déconfinement, les bonnes nouvelles se comptent sur les doigts d’une main. Seulement 18% des sites e-commerce ont enregistré une hausse de leur chiffre d’affaires.

Le problème est de taille, les français sont en train de réduire drastiquement leurs dépenses dans quasiment tous les secteurs. Ce n’est pas tout : 43% des français disent reporter à plus tard ou tout simplement laisser de côté, des achats qu’ils avaient prévu de réaliser. Contrairement à ce que nous avons pu observer en Chine, seulement 18% des français estiment être optimistes quant à la reprise économique. Nous aurons la réponse le 11 mai.