La nouvelle est tombée le 8 avril : il faudra faire sans le renouvellement des emojis en 2021. Il faut bien reconnaître qu’il y a plus grave mais néanmoins, ça nous fait un petit quelque chose. Un retard d’émojis est donc à prévoir en 2021. Il faudra attendre une année supplémentaire.

Pas de nouveaux émojis en 2021, mais…

L’auriez-vous cru ? La pandémie touche même les émojis. L’organisation à l’origine de ces petits dessins, un consortium baptisé Unicode, vient d’annoncer que la nouvelle version des emojis prévue pour 2021 serait reportée à 2022. Attention, il y a tout de même une bonne nouvelle dans cette annonce. Les émojis annoncés pour 2020 verront tout de même le jour dès cet automne. Nous voilà rassurés. En octobre prochain, vous découvrirez l’olive, le castor ou encore une cafetière à piston. Ce retard s’explique : Unicode travaille avec des bénévoles actuellement débordés par la gestion de la crise du Covid-19.

Mark Davis, président de Unicode, explique que : « dans les circonstances actuelles, nos contributeurs ont beaucoup à faire et c’est pour cette raison que nous avons décidé qu’il était dans l’intérêt de tous de repousser le renouvellement des émojis prévu pour 2021 ». Le consortium précise de nouveaux émojis peuvent toujours être soumis du 15 juin jusqu’au 1er septembre, mais ils n’apparaîtront pas sur nos smartphones avant 2022. Il faudra savourer la fournée de l’automne 2020. Une petite gâterie dans une période difficile.

Quel est l’émoji le plus utilisé d’après vous ?

Récemment Unicode partageait une étude sur les émojis les plus utilisés à travers le monde. La palme revient, sans surprise au « visage avec des larmes de joie« . Bien avant le coeur, ou le clin d’oeil. Il y a plusieurs façons possibles d’interpréter cette expression, mais la représentation d’un visage qui sourit et qui pleure en même temps, c’est quand même très fort. L’étude montre que les émojis les plus utilisés sont ceux que l’on connait depuis longtemps.

Les émojis sont également redoutables lorsqu’il s’agit de marketing. Ils sont de plus en plus utilisés dans la publicité. Ils permettent d’exprimer une réaction de manière rapide et très efficace. Le caractère expressif de ces petits objets virtuels séduit. Ils permettent de ponctuer un texte et de le rendre plus dynamique sur les réseaux sociaux notamment. Comme si leur présence créait un petit déclic dans notre cerveau, du genre « ce message est cool ».