En plus d’être dans le viseur de la justice américaine, Google serait aussi dans celui des anglais. Un juge britannique vient d’informer le géant américain qu’il devrait autoriser un expert ...