C’est officiel, l’application Facebook Messenger est désormais disponible sur macOS et Windows. Cette version desktop garde les mêmes fonctionnalités que sa petite sœur, mais garantit une expérience plus épurée et simplifiée.

Une sortie qui tombe à pic

« Nous recherchons tous plus de façons d’être ensemble même lorsque nous sommes séparés », écrit Mark Zuckerberg dans un post annonçant la sortie de l’application desktop de Messenger. Annoncée lors de la conférence F8 de 2019 et en test dans quelques pays depuis le mois dernier, elle n’a pas pu être détaillée davantage puisque l’événement de cette année a été annulé à cause du Covid-19.

Dans un billet de blog, le responsable de Messenger Stan Chudnovsky a expliqué que le taux d’utilisateurs se servant de la messagerie sur leur ordinateur pour des discussions audio et vidéo avait augmenté de 100 %. La sortie de l’application desktop arrive donc à point nommé, neuf ans après les débuts de Messenger sur Facebook. Elle est disponible sur l’App Store et Microsoft Store.

Mêmes fonctionnalités, plus grand écran

Cette nouvelle version propose toutes les fonctionnalités déjà présentes sur la mouture classique, mais offre une meilleure expérience utilisateur puisque les appels vidéos vont notamment se faire sur un plus grand écran, et qu’elle ne nécessite plus d’avoir un onglet ouvert constamment. L’application est bien entendu synchronisée avec les versions mobile et web, et supporte le mode sombre ainsi que le partage de GIFs.

Point positif, elle ne nécessite pas de connaître l’adresse mail ou le numéro de téléphone de la personne avec qui l’on souhaite faire une visio-conférence, puisque tous les amis Facebook sont joignables. Comme le souligne TechCrunch, elle présente toutefois quelques inconvénients si elle est utilisée pour le télétravail : seulement 8 participants peuvent effectuer un appel vidéo en même temps (contre des centaines pour Zoom), et elle ne dispose pas de la fonctionnalité de partage d’écran.

Alors que la moitié de la planète est confinée, les applications de messagerie sont en plein boom, aussi bien pour ceux qui souhaitent rester en contact avec leur proche que pour ceux qui ont recours au télétravail. Preuve de cette nette augmentation, Slack a récemment atteint de nouveaux records de fréquentation.