L’achat par Tencent de 10% d’Universal Music Group à Vivendi, son propriétaire, ke 31 mars était annoncé depuis fin 2019, c’est maintenant chose faite. Une opération dont pourraient bénéficier les deux conglomérats alors que le marché de la musique est en reprise.

Vivendi compte réinvestir les produits de ces opérations

Cette vente, officialisée le 31 mars, de 10% des parts d’Universal Music Group (UMG), est basée sur un accord donnant à UMG une valeur de 30 milliards d’euros. Tencent aura la possibilité d’acheter 10% de capital supplémentaire sur la même base d’évaluation jusqu’au 15 janvier 2021. Tencent pourra également acheter une part minoritaire des activités d’UMG en Chine.

Vincent Bolloré, qui détient la plus grande part de Vivendi avec sa holding a dit vouloir se pencher sur la vente d’autres parts minoritaires de UMG. Dans le viseur, une introduction en bourse de Universal Music à l’horizon 2023. Les profits générés par ces achats pourraient servir pour des rachats d’actions et des acquisitions en faveur de Vivendi.

Cette opération devrait bénéficier aux deux groupes. UMG pourrait ainsi se pencher sur le marché de la musique asiatique, en particulier celui des stars coréennes de K-Pop, dynamique ces dernières années. Pour Tencent Music cela s’intègre à sa stratégie de conquête du marché américain.

Tencent Music, le nouvel acteur de la musique qui compte

Tencent Music a vécu un troisième trimestre 2019 intéressant, en glanant notamment de nouveaux abonnés. Pour rappel Tencent Music dispose de trois fois plus d’abonnés que Spotify (avec qui Tencent a conclu un partenariat), mais moins d’abonnés payants. En 2019 les revenus de Tencent Music s’élevaient à environ 131 millions d’euros, contre 124 millions en 2018.

Mauvaise nouvelle toutefois, la crise provoquée par le Covid-19 pourrait nuire à cette croissance prometteuse. La société a déjà pronostiqué que ses revenus pour le premier trimestre 2020 seraient « beaucoup plus faibles ». Le géant du numérique chinois, apparaît cependant largement armé pour que sa branche musique puisse résister à cette mauvaise passe.