C’est par l’intermédiaire d’un communiqué de presse que Sony a fait savoir la nouvelle : d’ici deux jours seulement, toutes ses activités seront regroupées au sein d’une seule et même identité, “Sony Electronics Corporation”. Son objectif global est d’optimiser sa structure organisationnelle, ses talents et ses différentes activités, en continuant à être innovant et compétitif.

Toutes les divisions rassemblées à l’exception des jeux PlayStation

Les téléphones, les téléviseurs, les appareils photo et caméras feront désormais tous partie de la même entité. Sony a décidé de rassembler toutes ces branches afin “d’accélérer les activités”. Cette information a été dévoilée peu de temps après que l’investisseur Daniel Loeb ait augmenté sa participation dans l’entreprise. Le souhait de l’investisseur activiste serait de “pousser à des changements qui incluent la suppression de certaines entreprises”. Voilà qui serait presque chose faite.

Les demandes de Daniel Loeb existeraient depuis 2013, année où il avait suggéré de faire profiter de l’activité liée aux appareils photos à Sony Entertainment. En 2019, il avait émis le souhait que l’entreprise se sépare de cette activité.
Les jeux PlayStation resteraient l’exception de ce rassemblement. Ils ne seraient pas intégrés à la nouvelle entité de Sony. Ces jeux représentent un succès important de l’entreprise. D’ailleurs, aujourd’hui, on entend plus parler de la branche jeux vidéo de l’entreprise que de ses téléviseurs. Cela se démontre aussi par le biais de l’annonce de Sony concernant la vente de 100 millions de consoles.

Relancer l’activité après 15 ans

Cette fusion des différentes branches Sony pourrait avoir un autre objectif. En 15 ans, l’activité de l’entreprise s’est divisée en deux. Depuis 2005, Sony a dû faire face à la concurrence et au marché de la télévision qui a évolué trop vite pour lui, alors même qu’il était l’un des géants du secteur auparavant.

Quant à savoir si ces changements auront des conséquences sur les consommateurs, à priori la réponse est non. Petapixel note cependant qu’un changement de structure à une si grande échelle est un exercice compliqué lorsqu’on s’appelle Sony et que ces changements entrepris restent remarquables.