Fraîchement divorcé de l’ensemble des services Google, Huawei n’a désormais pas d’autre choix que de développer en urgence ses propres outils. Parmi eux, un assistant vocal fait-maison qui succède à celui de Google. Nom de code : Celia.

“Hey Celia”

C’est lors de sa conférence (virtuelle) du 26 mars 2020 que Huawei a fait la présentation officielle de ses nouveaux produits. Parmi eux, les smartphones de la gamme P40, mais aussi Celia, le premier assistant vocal de Huawei qui est entièrement fait-maison. Jusque-là, le constructeur chinois proposait  l’assistant vocal de Google sur l’ensemble de ses appareils.

Si Celia est une nouveauté pour le marché international, cet assistant vocal était déjà proposé en Chine sous le nom de Xiaoyi. Désormais, et à partir des smartphones de la gamme p40, celui-ci sera également disponible pour six autres pays dont la France, l’Espagne, le Mexique, la Colombie, Chili et le Royaume-Uni. Vous l’aurez deviné, Celia saura donc parler trois langues supplémentaires : le français, l’espagnol et l’anglais.

Pour enclencher Celia, l’utilisateur devra prononcer les mots “Hey Celia”, tout du moins sur sa version anglophone. En ce qui concerne la version française, le mot-clé n’a pas encore été dévoilé. Une fois “réveillé”, l’assistant vocal pourra remplir plusieurs missions : envoyer un SMS, passer un appel, donner la météo, prendre un rendez-vous, programmer une alarme…

Mieux encore, Celia serait en mesure de jouer le rôle de traducteur en temps réel grâce à sa fonctionnalité “face to face translate” et serait aussi en mesure, grâce à une intelligence artificielle installée sur la caméra des P40, de calculer le nombre de calories contenues dans un plat.

Huawei se reconstruit après son divorce avec Google

En 2019, le département du Commerce des Etats-Unis plaçait Huawei sur la liste des entreprises “susceptibles de mettre en péril la sécurité nationale”. Quelques jours plus tard, Google a décidé de suspendre toutes ses activités en cours avec le fabricant chinois. Un coup dur puisque tous les appareils de la marque utilisaient alors l’ensemble des services du géant américain : le système d’exploitation Android, la galerie d’applications Play Store, l’assistant vocal Google, le navigateur Google Chrome… Autant d’outils que Huawei a dû travaillé à remplacer rapidement pour ses futurs modèles.

Mission réussie. Au-delà de l’assistant vocal Celia, Huawei a mis au point son propre système d’exploitation baptisé HarmonyOS, ainsi que son propre magasin d’applications, l’AppGallery. Le 26 mars 2020, nous apprenions que le constructeur chinois avait également trouvé un successeur à Google Chrome ; il s’agit de Qwant, un moteur de recherche français, qui sera installé par défaut sur les smartphones de la gamme P40.

Une question se pose néanmoins : ces alternatives seront-elles assez bien conçues pour faire oublier les services de Google aux acheteurs de la gamme p40 ? L’avenir nous le dira.