Toyota a pour projet de construire une ville intelligente aux pieds du mont Fuji. Le constructeur compte bien poursuivre ses efforts, avec l’aide de NTT, Nippon Telegraph and Telephone Corp, puisqu’il a annoncé à Reuters, le 24 mars qu’ensemble, ils allaient développer une plateforme dédiée aux villes intelligentes.

Une plateforme pour regrouper les données d’une smart city

La Smart City Platform envisagée par Toyota et NTT permettrait de regrouper toutes les données liées à une ville intelligente. Elle permettrait aussi de les visualiser et de lier les informations récoltées sur différentes structures, qu’il s’agisse de voitures connectées, d’objets connectés ou même de bâtiments.

Comme le relève Reuters, à terme, l’ensemble des données récoltées et analysées pourraient permettre de créer de nouveaux outils liés à la santé, aux moyens de déplacement, à la gestion de l’énergie afin d’exploiter la ville connectée autant que possible. L’objectif serait même d’avoir un double de la ville en version numérique.

Toyota s’est associé à plusieurs entreprises

En plus de collaborer avec NTT pour la plateforme, Toyota travaillait déjà avec l’entreprise dans le cadre de leurs accords sur les voitures connectées.

Le constructeur automobile a fait le choix de se positionner de plus en plus, aux côtés d’entreprises technologiques. Il s’agit principalement d’entreprises de télécommunications nationales qui vont l’aider à se positionner sur le marché des nouvelles technologies. Parmi ses partenaires, on retrouve notamment SoftBank.

Avec tous ces efforts dans le domaine des technologies, il ne serait pas étonnant qu’à terme, Toyota laisse de côté les voitures traditionnelles pour se concentrer sur le développement de technologies. Toujours selon Reuters, la société considérerait l’idée de création de villes intelligentes comme le domaine sur lequel il fait bon de miser actuellement. D’ailleurs, de nombreuses entreprises technologiques envisagent de faire le même pari, c’est le cas de Tencent ou d’Alphabet.