C’est officiel, les achats universels ont été activés par Apple. En théorie, il est désormais possible de télécharger une application sur un OS, et de l’obtenir sur tous les autres sans effort particulier. Cette nouveauté est aussi valable avec les achats intégrés.

Apple donne la marche à suivre aux développeurs

Malgré le ralentissement de nombreuses industries à cause du Covid-19, Apple ne chôme pas et enchaîne les annonces. Par exemple, la firme de Cupertino permet depuis récemment les publicités à notifications push, et elle a également dévoilé un nouvel iPad Pro qui sera notamment équipé d’un clavier et d’un trackpad.

C’est sur son blog dédié aux développeurs que la marque à la pomme a annoncé le déploiement des achats universels, fonctionnalité annoncée au mois de février et très attendue par les fans de la firme : « Distribuez les version iOS, iPadOS, watchOS, macOS et tvOS de votre application en achat universel pour permettre aux clients de profiter facilement du logiciel et de ses achats intégrés sur toutes les plateformes. Ils n’auront besoin d’acheter l’application qu’une seule fois sur l’App Store ».

Concrètement, il suffira aux utilisateurs de télécharger l’application sur l’un des OS pour qu’elle soit disponible sur tous les autres automatiquement. Apple a par ailleurs expliqué aux développeurs la marche à suivre pour mettre en place cette nouveauté en utilisant Xcode.

Le Project Catalyst se dessine doucement mais sûrement

Il va toutefois falloir s’armer de patience avant de pouvoir profiter des achats universels… Comme le précise 9to5Mac, « il n’existe pas encore d’applications permettant de prendre en charge les achats universels entre Mac et iOS. Apple n’a en effet pas encore mis le Xcode 11,4 GM à la disposition des développeurs ».

Plus globalement, cette nouvelle fonctionnalité s’ancre dans le Project Catalyst de la marque à la pomme, qui en avait notamment parlé lors de la WWDC 2019. À l’origine connu sous le nom de Project Marzipan, il vise à permettre aux développeurs de créer une seule et même application sur les différents appareils Apple.

À terme, vous pourrez ouvrir une application sur iOS, l’utiliser, puis reprendre exactement où vous en étiez sur votre Mac, de quoi attirer davantage d’afficionados Apple, mais aussi de simplifier le travail des développeurs.