En février dernier, il apparaissait qu’iOS 13 faisait son chemin, surtout face à Android 10 en difficulté. Aujourd’hui, il semblerait qu’Apple révèle indirectement que son système d’exploitation n’est pas si intouchable qu’on le laisse entendre. Effectivement, le constructeur américain s’attend à ce que des utilisateurs rencontrent des problèmes en voulant faire des partages de connexions.

Apple a connaissance du problème

Dans un document envoyé à ses fournisseurs de services agréés, Apple a indiqué qu’il savait et pensait que des clients pourraient prochainement se plaindre d’une déconnexion incessante ou d’une absence de connexion à un partage fait depuis un point d’accès personnel.

Certains utilisateurs auraient déjà signalé et rencontré ce problème avec le mode partage de connexion. La solution trouvée, pour le moment, consisterait à désactiver et réactiver le service. Une contrainte lorsqu’on imagine pouvoir se connecter rapidement et simplement. Une mise à jour d’iOS pourrait, à l’avenir, résoudre ce problème, mais pour l’heure aucune information n’a été communiquée quant à savoir si cela était prévu avec iOS 13.4, qui doit arriver très prochainement.

La firme de Cupertino conseille de garder iOS à jour

Interrogé par Engadget, qui a pu consulter le document émis par l’entreprise à ses fournisseurs, Apple a transmis un document au média. Celui-ci suggérait effectivement de détourner le problème via la désactivation puis la réactivation du partage de connexion. Il indique également que l’entreprise travaillerait sur un correctif, elle n’a cependant pas indiqué quand celui-ci serait disponible.

Une chose est sûre, ce dysfonctionnement est quelque part un avantage actuellement. En France, il est effectivement recommandé de se connecter à une box internet plutôt que d’utiliser l’internet de son smartphone, cela pour éviter de plomber la bande passante. En raison de la pandémie, nombreuses sont les personnes en télétravail, et il faut donc prendre des mesures pour garder un bon débit internet accessible à tous.