À New York, précisément dans le Queens, un entrepôt Amazon a été momentanément clos suite aux examens passés par un employé, qui se sont révélés positifs au covid-19. Il s’agit de la première fermeture d’entrepôt pour le géant du e-commerce, en lien avec le coronavirus. De la même façon, c’est aussi le premier cas de covid-19 au sein d’Amazon, aux USA, car en Europe, des employés d’entrepôts italiens et espagnols ont déjà été signalés comme atteints par le virus. Ce dernier est une véritable menace pour l’entreprise américaine, d’autant plus qu’elle fait, pour le moment, partie de celles qui ont la possibilité de continuer leurs activités.

Amazon a confirmé qu’un employé était touché

Depuis le début de la pandémie mondiale du Covid-19, c’est la première fois qu’Amazon indique fermer l’un de ses entrepôts. Celui-ci se trouve aux États-Unis et est proche de New York. Une situation pas vraiment surprenante dans la mesure où le virus se propage très rapidement. C’est Amazonians United NYC, un groupe interne de travailleurs qui s’est chargé d’informer les employés de la situation. C’est ce même groupe qui, comme il le dit sur Twitter, s’est imposé et a forcé la fermeture de l’entrepôt suite au cas détecté tandis que la direction comptait faire travailler les employés.

Un porte-parole d’Amazon a réagi à cela, comme l’indique Vice, il a indiqué “Nous soutenons l’individu qui est maintenant en quarantaine. Depuis les premiers jours de cette situation, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les autorités locales pour répondre de manière proactive, en veillant à continuer notre activité et à servir les clients, le tout en faisant attention à nos employés. Nous suivons toutes les directives des autorités locales concernant les opérations au sein de nos entrepôts”.

Par le biais de son porte-parole, l’entreprise a également indiqué avoir pris des mesures d’hygiène. Dans le but d’éviter la propagation du virus, Amazon procède à un nettoyage plus important de ses entrepôts et a demandé à ses employés d’observer plus d’espace entre eux.

L’entreprise va augmenter ses employés

Le collectif d’employés de l’entrepôt de New York indique avoir fait circuler une pétition récemment. Celle-ci demande des congés maladie payés ainsi que des aides d’accès aux services de garde d’enfants. Ils indiquent : “Nous avons constaté une augmentation du volume de marchandises à expédier et nous avons également plus de pression. Pourtant malgré ces charges de travail importantes, Amazon continue d’appliquer et d’augmenter sa demande de productivité”. D’autant plus que l’entreprise fait actuellement marcher son affaire avec des stocks limités. Elle est également confrontée à un important nombre de commandes.

Si Amazon n’a pas commenté ces faits précisément, nous savons cependant que l’entreprise a décidé, en début de semaine, d’augmenter le salaire horaire de ses employés de 2$ ou près de 2€. Et cela jusqu’à fin avril, pour le moment.