Au Japon, il est possible de payer son café Starbucks avec un crayon. Alors certes, nous n’avons pas encore cette possibilité, mais la chaîne américaine a tenu une de ses promesses : le paiement en cryptomonnaie. Souvenez-vous, l’entreprise annonçait en octobre dernier qu’elle rendrait disponible ce moyen de paiement en 2020. C’est désormais chose faite comme le relaie Retail Systems et cela est proposé par le biais de Bakkt.

Bakkt est la solution de Starbucks pour payer en cryptomonaie

Bakkt est une crypto-startup qui va collaborer avec Starbucks afin de permettre le paiement en Bakkt Cash, autrement dit en cryptomonnaie, directement au sein de l’application de l’entreprise américaine. Adam White, le président de Bakkt a incité, sur Twitter, les utilisateurs à ouvrir l’application Starbucks afin de s’inscrire au programme de Bakkt.

Pour l’heure, cette nouvelle solution de paiement est en test et n’est donc réservée qu’à une poignée de clients. À terme, l’objectif sera de démocratiser l’usage des cryptomonnaies. L’idée de collaboration avec Starbucks est excellente dans la mesure où il s’agit d’un commerce qui fait partie du quotidien de ses clients. Bakkt s’assure ainsi que le grand public aura directement sur son téléphone “un portefeuille d’actifs numériques”.

Bakkt, une entreprise encore en développement

Existante depuis 2018, le service de Bakkt veut faciliter les paiements en cryptomonnaies. Il reste donc à savoir comment cela déployé au sein de l’application de la chaîne de cafés.

Bakkt a levé 300 millions de dollars il y a quelques jours seulement. C’est un élément qui laisse présager de nouveaux projets pour la jeune entreprise, elle pourrait notamment tenter de conquérir d’autres commerces du quotidien afin de leur proposer de l’aider à démocratiser la cryptomonnaie.