La messagerie professionnelle Slack, adorée des adeptes du télétravail, a annoncé une refonte de son site web et bientôt de son application mobile le 18 mars. Le déploiement a commencé le jour même où la nouvelle a été rendue publique.

Une refonte pour simplifier

C’est ce qu’on peut appeler le sens du timing. Alors que le monde se confine à cause du coronavirus, que ceux qui le peuvent se mettent massivement au télétravail, Slack, l’un des outils les plus appréciés dans le domaine annonce sa refonte.

Avant même la crise actuelle, le télétravail était en forte croissance et Slack en bénéficie naturellement. Selon Jaime DeLanghe, directrice de la gestion produits de l’entreprise qui s’est livrée à Techcrunch, « les gens sont connectés à Slack, en moyenne, environ neuf heures par jour et ils utilisent Slack activement pendant presque 90 minutes ».

Au fil du temps et de l’arrivée de nouveaux utilisateurs, Slack s’est enrichie d’options qui se sont additionnées pour répondre aux besoins. Cela a contribué à complexifier l’interface et limiter la personnalisation de la messagerie.

C’est ici que la refonte intervient. Selon Ethan Eismann, vice-président du design interrogé par The Verge, « c’est la plus grande refonte de l’histoire de Slack » (la messagerie a été créée en 2013). Il précise, « Nous avons pris beaucoup de caractéristiques historiques et les avons réorganisées de manière à les rendre beaucoup plus apparentes dans le bon sens et simples à utiliser. C’était vraiment le but de ce processus ».

Ce qui change

Au premier abord, l’utilisateur ne sera pas dépaysé, l’interface conserve ses caractéristiques générales, avec un aspect néanmoins épuré. La nouveauté à retenir est la possibilité d’emboiter ses channels pour mieux organiser sa barre latérale. Les channels pourront être organisés de façon plus logique à l’aide d’étiquettes.

l'Interface de Slack simplifiée

Crédit : Slack

Une barre de navigation améliorée va prendre place en haut de la fenêtre, pour devenir un outil de recherche et d’aide centralisé. Un bouton de composition universel va prendre place dans la Sidebar. Il doit permettre de commencer un message n’importe où dans Slack et se replacera dans l’historique de la conversation à laquelle il est destiné. Plus anecdotique, mais sur le plan de la personnalisation il sera également possible de changer la couleur de la barre latérale, onze thèmes seront proposés.

Une « co-création »

Pour mener à bien sa refonte Slack a naturellement mobilisé ses chefs produits, ingénieurs, concepteurs. Ils ont également mobilisé une centaine de « champions Slack ». Des administrateurs de messagerie présents de longue date sur la plateforme.

Au total une trentaine d’entreprises ont participé pour éviter l’écueil d’une refonte importante, qu’elle soit hors-sol, déconnectée des besoins des utilisateurs. Pour Ethan Eismann « Il est important que Slack soit adaptable à la façon dont les gens travaillent. »

Le déploiement de la refonte a commencé le 18 mars. Elle va se poursuivre progressivement jusqu’à ce que tous les utilisateurs puissent en bénéficier. Une version mobile de la refonte est déjà planifiée et attendue.