Si l’épidémie de Covid-19 a d’abord impacté l’industrie de l’événementiel et le commerce en général, aujourd’hui la quasi-totalité des secteurs d’activité sont touchés. Sheryl Sandberg, directrice des opérations chez Facebook, estime que l’impact sur l’industrie du marketing sera lourd, sans savoir réellement à quel point.

L’industrie du marketing va être impactée

Interrogée hier, lundi 16 mars par Bloomberg, à propos des conséquences liées à l’épidémie de Covid-19 pour Facebook, Sheryl Sandberg a déclaré que : “ce qui est certain, c’est que nous n’allons pas vivre une situation habituelle et l’industrie du marketing va certainement être très impactée par cette épidémie. À ce jour, je pense que personne ne sait quelle sera l’ampleur de ce phénomène. Alors nous allons attendre et observer”.

La directrice des opérations du réseau social a également déclaré que Facebook pourrait continuer de payer ses employés quoi qu’il arrive. Un message “d’espoir” qui devrait rassurer les équipes de l’entreprise. Elle a également précisé que : “actuellement, la priorité de Facebook est de protéger ses employés en les faisant travailler à domicile tout en maintenant ses services opérationnels pour nos utilisateurs”. L’impact du coronavirus sur Facebook est déjà palpable : les actions ont du groupe ont baissé de 28,86% depuis le début de la crise.

Le même impact pour tous les secteurs d’activité ?

Les premières conséquences pour Facebook se font déjà ressentir : la F8 2020 a par exemple été annulée à cause du coronavirus. Au-delà des annulations d’évènements que nous avons pu relayer, le coronavirus aura également un impact direct sur le chiffre d’affaires des géants de la tech. Facebook, mais aussi Microsoft. L’entreprise a récemment annoncé qu’elle n’atteindrait pas ses objectifs sur les produits Windows et Surface, cette année. De son côté, Apple risque une pénurie d’iPhone.

Alors que le téléchargement des applications de télétravail est en plein boom sur l’App Store ainsi que sur le Play Store, certains secteurs d’activité sont clairement menacés. On peut penser que le marketing fasse partie de ces secteurs. Quoi que, à l’ère du web et du marketing digital, même en temps de guerre sanitaire, les contenus en ligne ont le vent en poupe. Il faudra donc patienter encore un peu pour mesurer l’impact du coronavirus sur l’industrie du marketing.

En attendant, la livraison à domicile se porte mieux que jamais. Amazon annonçait il y a quelques heures être en rupture de stock de produits ménagers. Les seules conséquences pour le géant du web sont pour l’instant des retards évidents sur les livraisons. En revanche, Amazon sait pertinemment que l’augmentation de la demande qui va se faire ressentir dans les jours qui arrivent pourrait poser des problèmes de logistique.