Voici les premières conséquences du Covid-19 pour Amazon. L’entreprise de Jeff Bezos vient d’indiquer dans un article de blog qu’elle n’avait plus de produits ménagers en stock et que de nombreuses livraisons seraient retardées.

Pénurie de produits ménagers sur Amazon

Une pénurie causée par « l’augmentation spectaculaire du nombre d’achats en ligne des produits d’entretien ». Preuve que cette épidémie de coronavirus a vraiment des conséquences sur les acteurs du monde entier.

Amazon dit que : « certaines livraisons seront plus longues que d’habitude, pas d’inquiétude. À court terme, cela aura un impact sur la façon dont nous servons nos clients. Croyez-nous, nous travaillons 24 heures sur 24 avec nos partenaires commerciaux pour garantir la disponibilité de tous nos produits et nous déployons une capacité supplémentaire pour livrer toutes vos commandes ».

Amazon sait pertinemment que l’augmentation de la demande qui va se faire ressentir dans les jours qui arrivent, pourrait poser des problèmes de logistique. L’entreprise s’efforce de ce préparer au mieux à ce pic, pour éviter des perturbations dans sa chaîne d’approvisionnement, alors que certaines usines en Chine et dans le reste du monde sont toujours fermées.

Des livraisons retardées à cause du Covid-19

Amazon tente de jouer la carte de la transparence en indiquant les délais de livraison allongés à ses clients. Si au début du mois vous pouviez recevoir un produit en un ou deux jours ouvrés, aujourd’hui l’entreprise indique qu’il faudra plutôt entre quatre et cinq jours ouvrés pour qu’ils arrivent jusqu’à chez vous. C’est pour le moment la seule perturbation que connaît le géant du web dans cette crise. Avec ses 150 millions d’abonnés Prime, l’entreprise n’est pas très inquiète.

Des usines fermées et des salariés des entrepôts qui ne viennent plus travailler. Amazon a pris la mesure des risques. C’est pour cette raison que l’entreprise a assoupli sa politique de présence pour les magasiniers, leur permettant de prendre des congés non payés de manière illimitée.

L’entreprise a également pris des précautions supplémentaires dans les centres de traitement des commandes, en augmentant la fréquence et l’intensité du nettoyage sur tous ses sites et en exigeant que les employés désinfectent et nettoient leurs postes de travail et leurs véhicules au début et à la fin de chaque mission.

Les géants de la tech se sentent concernés par cette crise

Chaque entreprise peut jouer un rôle dans cette crise. En Chine, Jack Ma, co-fondateur d’Alibaba, a décidé de livrer du matériel médical aux États-Unis et à l’Europe. L’entreprise est en pointe dans la lutte contre le coronavirus, en plus de l’aide qu’elle apporte aux pays les plus touchés, elle a développé un algorithme pour détecter la maladie.

De son côté, Mark. Zuckerberg a annoncé qu’il mettrait des « données provenant de Facebook agrégées et anonymisées » à la disposition de scientifiques, cela dans le but de mieux comprendre « comment se propage le virus ». Il s’agirait principalement de données « sur la mobilité et des cartes à propos de la densité de population ».