Apple prend des mesures fortes afin de limiter la circulation de fausses informations et contrer les personnes profitant du COVID-19 pour faire du profit. Désormais, uniquement les applications sur le coronavirus certifiées et officielles sont disponibles sur l’App Store.

« Sûr et fiable »

Alors que le coronavirus affecte la vie de millions de personnes dans le monde, certains profitent de la peur des gens pour s’en mettre plein les poches... Entre informations erronées et remèdes miracles, de nombreuses applications présentes sur l’App Store et le Google Play Store avaient un profil particulièrement douteuses, entraînant Apple et Google à prendre de nouvelles mesures afin de les supprimer de leurs plateformes respectives.

Dans une note adressée aux développeurs, la firme de Cupertino a annoncé renforcer davantage sa politique sur les applications avec du contenu relatif au coronavirus.

« L’App Store doit toujours être un endroit sûr et fiable. Cet engagement revêt plus que jamais une importance particulière, alors que le monde combat la pandémie de COVID-19. Les communautés du monde entier dépendent sur les applications qui doivent être des sources d’informations crédibles, aidant les utilisateurs à comprendre les dernières innovations en matière de santé, à savoir où ils peuvent obtenir de l’aide si nécessaire ou fournir une assistance à leurs voisins », déclare la marque à la pomme.

Que des entités reconnues

Elle a précisé que seulement les applications provenant d’entités reconnues telles que « des organisations gouvernementales, des ONG axées sur la santé, des entreprises accréditées en matière de santé et des établissement médicaux et éducatifs » sont désormais acceptées sur le store.

Seulement les développeurs travaillant pour l’une de ces entités sont habilités à soumettre des applis sur le COVID-19 à Apple, tandis que les applications de jeux et de divertissement avec le coronavirus comme thème ne sont plus autorisées sur la plateforme.

Des effets dévastateurs

Apple est particulièrement touchée par la pandémie de coronavirus. Au mois de février déjà, la firme annonçait que son activité était perturbée par la quarantaine chinoise, qui avait mis à l’arrêt les usines où les iPhone sont construits. Par ailleurs, tous les Apple Store en dehors des États-Unis ont fermé leur porte pour plusieurs semaines, et la WWDC qui devait se tenir au mois de juin se fera exclusivement en ligne.

Apple n’est pas le seul géant de la tech contraint d’annuler sa conférence annuelle. Facebook et Google ont également fait de même. Plus globalement, les effets du COVID-19 sur l’économie se font déjà ressentir, et risquent même d’entraîner une nouvelle crise à l’échelle mondiale.