Le monde entier attendait une réaction, TikTok a su parfaitement saisir l’opportunité. Le réseau social détenu par ByteDance, géant technologique chinois, vient d’annoncer l’ouverture d’un “centre de transparence”. Après la publication de son premier rapport de transparence, l’objectif de cette cellule est de permettre à des experts indépendants de vérifier les pratiques de TikTok.

Dans les coulisses de TikTok

Les États-Unis avaient annoncé en novembre 2019 qu’ils ouvraient une enquête sur TikTok pour examiner si cette application très populaire pouvait permettre au gouvernement chinois de mener des opérations d’espionnage. Le craintes de l’administration Trump semblent avoir été entendues par la direction de TikTok. Le “centre de transparence” annoncé par un porte-parole du réseau social permettra aux États-Unis d’examiner les pratiques de TikTok notamment en matière de censure.

Ce centre sera situé dans les bureaux de TikTok à Los Angeles. Il permettra à des experts indépendants d’observer comment les équipes de TikTok opèrent au quotidien. Les experts pourront jeter un œil sur les missions des modérateurs de contenus notamment, et s’assurer de leur intégrité. Ils verront également la manière dont TikTok répond aux sollicitations de ses communautés.

Le réseau social veut gagner la confiance des États-Unis

TikTok est aussi accusé de faire progresser la politique étrangère chinoise grâce à sa plateforme. Au moment des révoltes à Hong Kong, assez peu de contenus étaient diffusés. Un fait qui a éveillé les soupçons des régulateurs du monde entier au moment où TikTok connaît une ascension phénoménale. Pour Vanessa Pappas, directrice générale de TikTok aux États-Unis :

“Nous attendons du centre de transparence qu’il fonctionne comme un forum où les observateurs pourront fournir un retour d’information significatif sur nos pratiques. Notre paysage et notre industrie évoluent rapidement, et nous sommes conscients que nos systèmes ne sont pas sans faille, c’est pourquoi nous nous engageons à nous améliorer constamment. Nous nous réjouissons d’accueillir des experts du monde entier et de continuer à trouver des moyens innovants pour améliorer nos systèmes de modération”.

Ce n’est pas la seule mesure que TikTok ait annoncé pour rassurer les autorités américaines. Le réseau social vient également de recruter un directeur cybersécurité pour garantir la sécurité de ses utilisateurs. Le tout premier directeur cybersécurité chez TikTok s’appelle Roland Cloutier. Il rejoint TikTok après avoir travaillé pour ADP, où il était déjà responsable de la cybersécurité. Chez TikTok, il aura la lourde mission de placer la sécurité des utilisateurs au cœur des efforts de l’entreprise, à un moment critique pour le réseau social.