Dans un message interne envoyé le 10 mars 2020, Sundar Pichai a annoncé à ses employés qu’il était préférable qu’ils restent travailler à la maison pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 actuellement en cours à travers le monde. Les salariés de Google sont priés de faire du télé-travail au moins jusqu’au 10 avril 2020.

Covid-19 sème la pagaille dans le monde entier

Le géant américain a également annulé sa conférence I/O 2020, qui devait se tenir du 12 au 14 mai à Mountain View, juste à côté du QG de Google, et accueillir plus de 7 000 personnes. Aujourd’hui l”entreprise décide de prendre des mesures encore plus drastiques : tous les salariés basés en Amérique du Nord sont priés de travailler de chez eux, au moins jusqu’au 10 avril en raison de l’épidémie de covid-19.

Le communiqué de Google explique que les bureaux de Google restent ouverts aux employés du groupe s’ils doivent être physiquement présents pour des rendez-vous, mais ils devront éviter au maximum de s’y rendre. Dans un tweet publié il y a quelques heures, Sundar Pichai a également exhorté ses équipes à contribuer à une “distanciation sociale” :

Tout le secteur de la tech est touché

Google n’est évidemment pas la seule entreprise à subir les conséquences économiques de cette crise sanitaire. Facebook a également dû annuler la F8 2020, sa conférence annuelle qui se devait se tenir devait se tenir les 5 et 6 mai. De son côté, la société américaine Microsoft a annoncé qu’elle n’atteindra pas ses objectifs pour les produits Windows et Surface. L’entreprise expliquait récemment que :

“Bien que la forte demande de licences Windows soit conforme à nos attentes, la chaîne d’approvisionnement reprend ses activités à un rythme plus lent que prévu au moment de l’annonce des résultats du deuxième trimestre. Malheureusement, nous ne nous attendons pas à atteindre les objectifs de notre segment PC, étant donné que les produits Windows OEM et Surface sont plus fortement impactés que prévu”.

Google a tenu à préciser à ses salariés que s’ils devaient s’absenter à cause du covid-19, ils toucheraient leur salarie habituel. Un fonds dédié a été créé pour indemniser les potentiels malades comme s’ils étaient au travail.