Twitter a mis à jour sa politique il y a maintenant plusieurs semaines. Le réseau social souhaite lutter contre la désinformation, particulièrement celle faite par les politiques et signaler aux utilisateurs tous les autres contenus altérés. Pour la première fois, dimanche 9 mars, Twitter a utilisé son tag “média manipulé” pour une vidéo publiée par Dan Scavino, et retweeté par Donald Trump.

Twitter épingle le tweet du directeur des réseaux sociaux de la Maison Blanche

Samedi, une vidéo a été postée sur Twitter par San Scavino, le directeur des réseaux sociaux de la Maison Blanche. Il semblerait que cette vidéo, où l’on entend “Excuse me. We can only re-elect Donald Trump” ait été manipulée car dans la version originale, Joe Biden dit “Excuse me. We can only re-elect Donald Trump if in fact we get engaged in this circular firing squad here. It’s gotta be a positive campaign so join us”.

Dans la même catégorie

Donc, Dan Scavino laisse entendre “Excusez-moi. Nous pouvons seulement réélire Donald Trump” tandis que Joe Biden dit en réalité “Excusez-moi. Nous ne pouvons seulement réélire Donald Trump que si nous nous engageons dans ce groupe d’exécution circulaire. Il faut que ce soit une campagne positive, alors rejoignez-nous”.

Cette vidéo ne rentre donc pas dans les règles imposées par Twitter dans la mesure où son contenu a été détourné de façon à laisser entendre une chose contraire à ce qui a été dit par l’auteur des propos initialement. En réaction, le réseau social a donc déployé son étiquette “média manipulé” pour la toute première fois depuis que les nouvelles règles sont déployées.

Une étiquette pas encore très efficace

Dès le dimanche 8 mars, Twitter a réagi à la vidéo postée par Scavino en lui accolant une étiquette indiquant que son contenu était manipulé. Cependant, des Twittos ont rapidement relevé que des failles étaient présentes. Lorsqu’ils se rendaient sur le tweet, l’étiquette n’était pas visible. Cependant, lorsque le tweet s’affichait dans la timeline, alors l’étiquette s’affichait. Un porte-parole de Twitter a déclaré travailler pour résoudre ce problème. Par ailleurs, après vérifications, il semblerait qu’en France, nous ne puissions pas voir ces étiquettes, c’est en tout cas le cas pour celle donnée à la vidéo de Scavino.

Cette vidéo publiée sur Twitter a également été partagée sur Facebook et pour l’heure, elle n’a pas été identifiée ni marquée comme modifiée… Cela laissant la désinformation faire son bout de chemin sur la plateforme.

Du côté du directeur des réseaux sociaux de la Maison Blanche, le discours est resté le même jusqu’au bout. La vidéo n’a PAS été manipulée. Twitter, quant à lui, laisse la vidéo en ligne puisqu’après s’être interrogé sur leur potentielle suppression, il a suivi l’avis des utilisateurs et les laissent donc en ligne.