Un Nabaztag est un robot « lapin », comme l’indique son nom en arménien en référence à l’origine de son fondateur, qui a aujourd’hui une quinzaine d’année. Lancé en 2005 il s’est vendu à quelques 150 000 exemplaires dans le monde entier. Ancêtre des enceintes connectées, il permet d’avoir un accès à la météo, à la lecture d’un livre, ou même d’une horloge parlante. Aujourd’hui, et alors que les lapins ne fonctionnent plus depuis 2015, dans la mesure où les serveurs qui les faisaient fonctionner ont été coupés, une équipe a souhaité remettre les Nabaztag au goût du jour et propose donc, via une campagne de crowdfunding, tout le nécessaire pour lui redonner vie.

Une première campagne et un véritable succès en 2019

Un Nabaztag était le premier objet connecté destiné au grand public. C’est un peu comme le grand frère des assistants de Google et d’Amazon. Jusqu’à peu et pendant environ 5 ans, ils n’ont pu servir que de décoration, puisqu’ils n’étaient plus connectés à aucun serveur.

Dans la même catégorie

En mai 2019, Enero, une agence de développement d’objets connectés, et Paul Guyot, l’ancien directeur technique de Violet, l’entreprise qui vendait donc autrefois les lapins connectés, ont décidé de lancer une campagne de financement pour relancer le Nabaztag.

Leur objectif était de financer la production de kits, nommés TagTagTag, permettant de redonner vie aux lapins, et pensant une nouvelle architecture permettant aux objets de ne plus jamais dépendre d’un serveur externe. De cette façon, même sans internet, le Nabaztag serait en mesure de donner les informations qu’il donnait habituellement.

En un mois, les objectifs de la campagne étaient atteints et une centaine de kits supplémentaires était même ajoutée pour les fans du lapin. Une liste d’attente avait même été ouverte pour les personnes n’ayant pas pu obtenir de kit.

Le Nabaztag encore de retour en 2020

Maintenant que les kits de la première campagne de crowdfunding sont arrivés chez leurs propriétaires, Enero et Paul Guyot ont décidé de renouveler la campagne avec un objectif de préventes de 270 kits TagTagTag.

Pour cette seconde campagne, Paul guyot a développé des éléments majeurs, comme la technologie RFID, et Nabblockly qui permet d’apprendre à des enfants le code. Pour l’heure, 36% de l’objectif est déjà atteint, avec 99 préventes. Il reste maintenant 27 jours pour commander votre kit. Notez également que si vous ne disposez pas de Nabaztag, un kit le comprenant est proposé sur la page Ulule de la campagne.