Nous ne connaissions pas encore le montant officiel de cette cession, mais cette fois-ci c’est officiel : Uber Eats a vendu la quasi-totalité de son activité en Inde à Zomato pour la somme de 206 millions de dollars, soit 185 millions d’euros.

La filiale indienne d’Uber Eats a été cédée pour 206 millions de dollars

Depuis le 22 janvier 2020, Uber Eats ne livre plus sur le marché indien. Le géant américain s’est officiellement retiré de ce marché particulièrement encombré, au profit de Zomato, son rival local déjà très bien implanté. Uber n’avait pas encore divulgué les conditions financières de cette cession.

Aujourd’hui nous savons que Zomato a dû débourser 206 millions d’euros pour acquérir Uber Eats. À l’époque, Deepinder Goyal, Directeur Général de Zomato, déclarait que : « nous sommes fiers d’avoir initié la découverte de nouveaux restaurants et d’avoir créé un leader de la livraison de repas dans plus de 500 villes. Cette acquisition renforce notre position de manière significative ».

Malgré plusieurs années, Uber n’a pas réussi à s’imposer en Inde. L’entreprise américaine a préféré se retirer pour se concentrer sur des marchés qu’elle maîtrise. La transaction entre Uber et Zomato s’est faite par le biais d’un échange d’actions. Uber décide de garder 9,9% de participation au sein de l’entreprise. Avec le retrait d’Uber Eats du marché indien, nous assistons à un véritable duopole entre Zomato et Swiggy, première entre de livraison de nourriture en Inde. Suite à la cession d’Uber Eats à Zomato, Dara Khosrowshahi, Directeur Général d’Uber, avait affirmé que :

« Notre équipe Uber Eats en Inde a fait un travail incroyable au cours des deux dernières années, et j’aurais bien du mal à être plus fier pour leur implication et leur ingéniosité. L’Inde reste un marché incroyablement important pour Uber et nous allons continuer d’investir dans l’activité du transport de passagers, qui est notre catégorie motrice. Nous avons été très impressionnés par la capacité de Zomato à croître rapidement et nous leur souhaitons tout le succès possible ».

En Inde, Amazon saute sur l’occasion

Le départ d’Uber Eats a donné des idées à Amazon qui décide de se lancer dans la livraison de nourriture sur ce marché. Si pour l’heure l’entreprise de Jeff Bezos ne crie pas la nouvelle sur tous les toits, des tests ont déjà été effectués avec des restaurants partenaires dans la ville de Bangalore. Malgré leur main mise sur le marché indien, l’arrivée d’Amazon semble inquiéter Zomato et Swiggy. Ces deux entreprises ne sont pas encore rentables alors qu’Amazon a les reins solides.