Twitter vient de lancer au Brésil un format éphémère. Si lors du rachat de la société Chroma Stories la toile, et nous avec, s’était emballé sur l’arrivée de stories similaires à celles que l’on connait, il n’en sera rien ! À travers les Fleets, Twitter souhaite donner à ses utilisateurs une possibilité supplémentaire de s’exprimer.

Pas de format vertical, du conversationnel

L’objectif des Fleets, c’est de permettre aux twittos de lancer des conversations sans pour autant s’engager de manière trop importante. Parfois, un Retweet, un Like, ou un simple Tweet sont perçus comme des éléments qui vont perdurer et marquer un profil. C’est pour aider des utilisateurs à effacer cette timidité que sont lancés les Fleets.

Pour créer un Fleet, un nouvel élément d’interface voit le jour. Comme sur Facebook, Instagram, et d’autres plateformes, un bandeau en haut de l’écran accueillera tous ces messages. Pour ceux qui n’ont pas encore été consultés, la photo de profil aura un contour coloré, qui n’apparaitra pas sur ceux déjà vus. Comme sur d’autres réseaux sociaux, un bouton + permettra de créer son Fleet.

On remarque la présence d'un bandeau pour accueillir les Fleets en haut de l'interface

On remarque la présence d’un bandeau pour accueillir les Fleets en haut de l’interface. Image : Twitter.

À la création du message, l’utilisateur pourra bien évidemment ajouter du texte, mais également prendre une photo, ajouter un photo présente dans sa bibliothèque, ou ajouter un GIF. L’idée, ici, est vraiment de créer un Tweet éphémère, et non pas de copier grossièrement le format vertical de la story.

Interface de création d'un Fleet

Interface de création d’un Fleet. Image : Twitter.

Lors de la consultation d’un Fleet, un utilisateur pourra ajouter des réactions, comme récemment intégrées dans les messages privés. Il sera logiquement possible de répondre, également en message privé, comme sur toutes autres plateformes où l’on partage une story.

Fil présentant les Fleets sur Twitter

Fil présentant les Fleets. Image : Twitter.

L’interface qui héberge ce nouveau format qui durera 24 heures semble proposer un défilement vertical. Les réflexes ergonomiques acquis avec la timeline ne passent donc pas aux oubliettes.

La fonctionnalité sera activée dans la semaine au Brésil pour les utilisateurs iOS et Android. On ne sait pas encore si le réseau social apportera ce format sur desktop, ou son application de tests twttr.

Présentation du format Fleet sur Twitter

Image : Twitter

Le Fleet : un moment de vérité pour Twitter ?

On ne va pas se le cacher, puisqu’il suffit d’être sur Twitter depuis plusieurs années pour le constater : la plateforme n’a pas beaucoup évolué. Quelques éléments par-ci, par-là, notamment autour des commentaires ou threads, mais pas de nouveaux formats, ni de nouvelle interface. Il est donc logique de penser, même s’il ne s’agit que d’un test, que l’entreprise dirigée par Jack Dorsey prend un sacré risque et pourrait se confronter à une grogne façon « c’était mieux avant ».

Néanmoins, les planètes s’alignent sur l’axe du Fleet. Depuis longtemps, des utilisateurs réclament des tweets éphémères, à défaut d’avoir la possibilité d’éditer leurs publications. Pendant un temps, il a même existé un outil qui permettait de vider sa timeline toutes les 24 heures.
Un autre élément, et de taille, c’est la monétisation. Twitter ne possède pas une interface aussi profonde et vaste que Facebook. Conséquences ? Il n’y a pas autant de place pour la publicité. On peut l’apprécier, mais depuis quelque temps, les messages sponsorisés sont omniprésent. Ajouter un autre fil, c’est ajouter plus de place pour diluer la publicité, mais également en ajouter. Un bon point pour les utilisateurs et la santé financière de Twitter.
Enfin, là où LinkedIn et Youtube se sont engouffré dans le calquage des petits copains, Twitter propose un format qui lui ressemble. Le Fleet cristallise la frustration d’utilisateurs avec la volonté de rester une plateforme où les gens parlent de ce qui se passe, dans l’instant, et la conversation. À voir de quelle manière ces messages évolueront avec le temps.

J’ai hâte de voir de quelle manière les brésiliens vont utiliser les Fleets, et je dois avouer être un peu frustré de ne pas les savoir arriver sur twttr, ou en France. Mais patience…