Valve, célèbre studio américain de développement de jeux vidéo, vient de poser de nouvelles conditions que les villes hôtes du championnat annuel de Dota 2 devront respecter. Avec cette nouvelle formule de candidature, The International (le nom de ce fameux évènement d’esport) risque de ressembler de plus en plus aux Jeux Olympiques. Valve précise que les candidatures pour accueillir l’événement en 2021 doivent être déposées avant le 31 mars.

Donner une nouvelle dimension à l’esport

D’après Valve : « The International est devenu l’un des plus grands événements sportifs au monde. L’audience mondiale de l’évènement et sa fréquentation rivalisent avec ceux du Superbowl, de l’U.S. Open Golf Championship ou encore du Concours Eurovision. Nous pensons qu’il est grand temps de faire passer The International dans une nouvelle dimension ». Les intentions de Valve sont claires : trouver la ville la plus adaptée et garantir le meilleur résultat financier possible.

Valve a publié plusieurs documents qui exposent l’intérêt d’accueillir cet événement, pour convaincre les grandes villes du monde. Nous pouvons notamment lire que : « chacune des villes hôtes précédentes a connu un afflux de visiteurs, dans les hôtels, les restaurants et toutes les attractions touristiques. Nous avons également besoin d’engager des ouvriers qualifiés locaux pour s’occuper de la restauration, de la construction, de la décoration, de l’impression, du marketing, de la sécurité, du transport et du divertissement. Tout cela se traduit généralement par une forte stimulation de l’économie de la ville d’accueil ».

The International : les Jeux Olympiques de l’esport ?

D’après Valve, lorsque Vancouver a accueilli The International, son économie a été dopée de 7,8 millions de dollars (7,05 millions d’euros). Parmi les conditions que les villes doivent remplir, nous retrouvons notamment la nécessité de la présence d’une connexion par fibre optique, une capacité d’accueil de 30 000 personnes dans des hôtels, la capacité à fermer des routes si besoin. Valve va donc solliciter les grandes villes du monde, à l’instar des Jeux Olympiques.

The International a déjà été accueilli par des villes « de classe mondiale », comme Seattle et Shanghai. Cette année, l’événement aura lieu à Stockholm, en Suède, au mois d’août. Valve espère que cette nouvelle manière de choisir une ville hôte entraînera un engouement et permettra de démocratiser l’esport à travers le monde. Attention néanmoins à ne pas tomber dans l’excès, comme ce fût le cas de certaines villes hôtes des Jeux Olympiques qui ont transformé l’évènement en un véritable gâchis financier. Parfois, les coûts dépassent de loin les gains financiers.