En collaboration avec la National Space Grant Foundation, la NASA lance un défi aux étudiants. Dans le cadre d’un nouveau programme baptisé M2M X-Hab (Moon to Mars eXploration Systems and Habitation) des étudiants américains pourront tenter de se faire remarquer par leur ingéniosité et leur créativité. Ils devront innover dans le cadre de la mission Artemis qui doit emmener des humains sur la Lune et sur Mars.

Des étudiants contribueront aux futures missions spatiales

La NASA précise que : “cette opportunité de collaboration offre des possibilités concrètes et pratiques de conception, de recherche et de développement aux étudiants universitaires intéressés par des carrières dans l’aérospatial tout en renforçant les efforts de la NASA pour optimiser les investissements technologiques et favoriser l’innovation”. Des bourses allant de 15 000 à 50 000 dollars seront offertes aux étudiants pour les aider à concevoir des produits fonctionnels.

Les propositions d’innovation devront être soumises au plus tard le 24 avril 2020. La NASA espère que les propositions des étudiants lui permettront de surmonter les nombreux obstacles technologiques qui l’attendent. Les étudiants pourront travailler sur plusieurs points : les systèmes d’habitation, les véhicules, la robotique… La NASA est convaincue qu’il est nécessaire de solliciter le point de vue des plus jeunes pour élargir le champ des possibles.

Les étudiants pourront par exemple réfléchir à comment améliorer les cabines d’habitation dans l’espace, pour optimiser le quotidien des astronautes. Ils pourront aussi repenser les systèmes d’exploration humaine et robotique. La NASA s’est aperçue au fil des années qu’en faisant appel aux plus jeunes, de nouvelles solutions émergeaient naturellement.

La conquête spatiale est de nouveau un enjeu géopolitique

La NASA a de grands projets pour les années à venir. Dans le cadre de la mission Artemis, l’agence spatiale américaine veut envoyer des humains sur la Lune en 2024 et sur Mars en 2033. Les premières pistes explorées par la NASA consisteraient à extraire des tonnes de glace présentes sur la Lune dans le but de s’en servir à la fois comme air à respirer, comme eau à boire et comme carburant. La Lune ne serait donc qu’une étape pour aller explorer Mars.

On l’observe depuis plusieurs années : chaque président américain a sa propre vision de la conquête spatiale. Souvenez-vous, en 2010 Barrack Obama avait abandonné le programme Constellation, mis en place en 2004 par George W. Bush, qui prévoyait le retour sur la Lune et les premières missions habitées vers Mars. Attendons de voir ce que les étudiants proposeront à la NASA, nous pourrions être surpris.