Après la pression mise par les géants du numérique, le début des problèmes avec la justice américaine, et le vol de sa liste de clients, Clearview AI a un nouveau problème supplémentaire. En effet, son certificat d’entreprise a été révoqué par Apple. Conséquence : le compte développeur de l’application, sur l’App Store, est désormais inactif.

Apple estime que Clearview AI n’a pas respecté ses règles

Comme le rapporte BuzzFeedNews, la firme de Cupertino a fait son choix et a donc coupé les accès au compte développeur de Clearview AI, dans la mesure où ce dernier aurait enfreint les règles du programme entreprise. En effet, Apple reproche à l’entreprise installée à New York d’avoir créé un certificat pouvant permettre d’installer son application sans passer par la case App Store.
Le certificat en question est normalement fourni par Apple et permet aux employés d’une entreprise pour installer des applications spécifiques. Les entreprises n’ont pas le droit, normalement, de partager ce certificat et c’est là, la faute de Clearview AI.

La société de reconnaissance faciale aurait distribué le certificat à plus de 2 000 entreprises, publiques mais aussi privées. Dans la liste figure notamment le FBI. Cela n’est pas étonnant puisque depuis le début de l’affaire, il est connu que certaines forces de l’ordre ont eu usage de cette application.

Clearview a 14 jours pour répondre de ses actes

Face au contournement de l’App Store organisé par Clearview, la décision d’Apple ne s’est pas faite attendre : le compte développeur de l’entreprise et son certificat sont maintenant suspendus. L’entreprise dispose également de 14 jours pour se justifier et répondre aux questions d’Apple.

Les problèmes s’enchaînent pour Clearview. Son logiciel est controversé car il est pensé pour surveiller les américains, grâce à des informations volées sur les réseaux sociaux. L’entreprise s’est, en effet, vantée de disposer de plusieurs milliards de données dans sa base de données. Et la prise de parole du fondateur et patron de l’entreprise n’a pas calmé le jeu, Hoan Ton-That a déclaré, il y a quelques semaines, à CNN Business vouloir développer “une grande entreprise américaine”, en mettant en avant que son application pouvait “sauver des vies et résoudre des crimes”. Quand au respect de la vie privée, le patron de Clearview ne semble pas très bavard sur le sujet.