C’est officiel. LinkedIn, réseau social consacré aux professionnels et à l’univers du travail, déploie une fonctionnalité « stories ». Actuellement en phase de test en interne, celle-ci semble déjà diviser les utilisateurs de la plateforme.

LinkedIn aussi se met aux stories

Les stories sont devenues incontournables sur les réseaux sociaux. D’abord imaginé par Snapchat, le format s’est très rapidement répandu aux autres plateformes : Instagram, Facebook, YouTube, et WhatsApp ont craqué pour cette fonctionnalité dont les internautes raffolent. Aujourd’hui, c’est au tour de LinkedIn de succomber. Après un premier test avec des universités américaines en novembre 2018, il semblerait que le vertical s’apprête à devenir la nouvelle norme du réseau social. C’est sur son blog que le réseau social a annoncé la nouvelle :

« Nous sommes en train de tester LinkedIn Stories en interne, et nous sommes impatients de faire tester cette notre fonctionnalité à nos membres dans les mois à venir. Nous avons déjà beaucoup appris sur les possibilités uniques des Stories dans un contexte professionnel. »

Une annonce qui intervient seulement un mois après qu’un rapport ait révélé que plus de la moitié des entreprises utiliseront LinkedIn à des fins marketing d’ici 2021. Or, le format Stories est sans aucun doute le format le plus prisé par les marques actuellement. Alors, faut-il y voir une coïncidence ? L’arrivée de cette fonctionnalité tombe en tous cas à pic pour le réseau social qui affiche d’excellents bilans financiers depuis son rachat par Microsoft.

Comment intégrer les stories à un contexte professionnel ?

Jusqu’à présent, les stories étaient destinées aux réseaux sociaux dits de « divertissement ». La question se pose alors : cette fonctionnalité est-elle réellement pertinente dans un contexte professionnel ? Pour LinkedIn, cela ne fait aucun doute. L’entreprise, qui continue actuellement de tester ce format en interne, explique :

« L’enchaînement du format Stories est idéal pour partager des moments-clés lors d’événements professionnels et le style narratif en plein écran permet de partager facilement des astuces qui nous aident à travailler plus intelligemment ».

Finalement, pour LinkedIn, les stories sont aussi l’équivalent de la pause-café. Elles permettent de pousser la conversation entre les utilisateurs à travers des messages éphémères et plus décontractés, à l’inverse des posts sur le feed qui restent bien souvent très formels et figés.

Côté utilisateurs, l’arrivée de cette fonctionnalité divise. Parmi les premières réactions, de nombreuses personnes imaginent déjà les usages qu’elles pourront faire de ce format ; certaines y voient le moyen de créer de nouveaux contenus engageants, quand d’autres s’imaginent déjà partager l’ambiance qui règne dans leur entreprise.

Malheureusement, tous ne semblent pas aussi enthousiastes. Sur Twitter, notamment, de nombreux utilisateurs font part de leurs craintes quant à l’arrivée de ce format qu’ils jugent « polluant, inintéressant et vide » sur LinkedIn. Alors, cette fonctionnalité arrivera-t-elle finalement à convaincre ? L’avenir nous le dira.