Loin d’être laissé à l’abandon, Google Earth continue d’évoluer pour notre plus grand bonheur. Après avoir intégré une fonctionnalité permettant de voyager dans le temps et une autre permettant de créer ses propres circuits touristiques, cette interface développée par Google est enfin accessible depuis les navigateurs Mozilla Firefox, Microsoft Edge ou encore Opera. Jusque-là, il n’était possible d’y accéder que depuis Chrome, le navigateur développé par de la firme de Mountain View.

Google Earth s’étend à différents navigateurs…

À sa création et pendant 6 ans, Google Earth se présentait sous la forme d’une application de bureau. C’est en 2017 que la firme de Mountain View a choisi de transformer son logiciel afin d’en faire une interface accessible seulement depuis le web et plus précisément, depuis le navigateur Chrome.

À l’époque, les équipes de Google Earth avaient assuré que les autres navigateurs pourraient rapidement en profiter également. Finalement, l’entreprise aura mis 5 ans à tenir cette promesse. Dans un article publié sur le site Medium, Jessi Beck et Jordon Mears, tous deux membres des équipes Google Earth, expliquent :

“Lorsque nous avons créé la version web de Google Earth, nous voulions que le plus grand nombre possible de personnes puissent l’utiliser. Ces cinq dernières années, nous nous sommes efforcés de mettre Google Earth à la portée du plus grand nombre de navigateurs possible, quels que soient leurs choix technologiques. Et au cours des dernières semaines, nous avons fait de grands pas vers ces objectifs.”

En effet, lors du lancement de cette interface, Google s’est appuyé sur une technologie réservée à Chrome, le Native Client (NaCl). Selon Jessi Beck et Jordon Mears, c’était alors le “seul moyen de s’assurer qu’Earth fonctionne bien sur le Web“. Seulement voilà, il y a 6 mois, le géant américain a décidé d’abonner cette solution, pour la remplacer par le WebAssembly, un standard web permettant d’exécuter du code sur le web avec des performances égales aux applications natives. C’est ce changement qui permet aujourd’hui à Google Earth de fonctionner sur d’autres navigateurs tels que Mozilla Firefox, Opera ou encore Microsoft Edge.

… mais toujours pas à Safari

Les équipes de Google confessent néanmoins qu’il leur reste encore “un peu de travail” à effectuer avant qu’Earth ne fonctionne au maximum de ses capacités sur ces différents navigateurs. En effet, il semble que Chrome reste encore la solution la plus adaptée pour profiter au mieux de l’expérience.

Aussi, Safari, qui est le navigateur développé par Apple et qui est donc installé par défaut sur tous les iPhone, Mac et iPad, ne permet pas encore d’accueillir Earth. Là encore, les équipes de Google assurent que ce n’est qu’une question de temps : “Nous continuons à travailler sur la prise en charge du plus grand nombre possible de navigateurs et nous vous tiendrons informés de tout nouveau développement“. Espérons que cette fois, il ne faille pas attendre à nouveau cinq ans.