C’est officiel, d’ici le 1er avril les véhicules Uber d’Atlanta, de Dallas et de Phoenix seront équipés de panneaux publicitaires interactifs sur le toit. Uber lance une nouvelle division baptisée « Uber OOH Powered by Adomni« . Les membres de ce département seront chargés de gérer la publicité numérique sur les écrans des véhicules. Ça nous rappelle un peu ce que faisaient les vieux taxis, non ?

Des écrans publicitaires sur le toit des Uber

Une période pilote va être mise en place. À cette occasion, les conducteurs de Uber recevront 300 dollars (soit 275 euros) pour installer ce nouveau dispositif publicitaire sur le toit de leur véhicule et 100 dollars (92 euros) pour chaque semaine travaillée avec l’écran en marche, pendant au moins 20 heures. Les écrans publicitaires développés par Uber OOH proposeront à la fois des images statiques de 8 secondes et des vidéos.

Déjà en 2018, Firefly, une start-up basée à San Francisco, proposait aux conducteurs d’Uber et de Lyft de gagner plus d’argent en plaçant des publicités sur leurs voitures. Avec le développement de la publicité, Uber joue sur deux tableaux : permettre à ses chauffeurs de gagner plus d’argent et enrichir la société plus rapidement pour enfin être rentable en 2020. L’entreprise a récemment licencié 350 personnes pour réduire ses coûts… Dans un environnement où chaque dollar compte, une nouvelle source de revenus comme celle que représente la publicité sur les véhicules pourrait jouer un rôle très important.

Une forme de publicité à l’ancienne

Lyft aussi veut mettre de la publicité sur ses véhicules. Ce lundi 24 février, nous apprenions que la société avait racheté Halo Cars, pour permettre à ses chauffeurs d’afficher de la publicité sur le toit des véhicules et de gagner de l’argent. Le modèle est exactement le même que celui d’Uber, si ce n’est que les chauffeurs gagneront un peu plus avec Lyft : 400 dollars (370 euros) pour l’installation de cet écran publicitaire.

Les annonceurs vont pouvoir acheter des emplacements en ligne sur la base d’un inventaire des voitures disponibles en temps réel. Uber précise que les données seront envoyées directement aux écrans publicitaires par Internet. Brett Baker, à l’initiative de cette nouveauté chez Uber, précise que :

« Après avoir exploré cette idée pendant plus d’un an, nous avons réalisé que le moment était idéal pour lancer ce nouveau réseau de publicité et nous ne pouvions pas espérer trouver un meilleur partenaire qu’Adomni. Cette société a une expertise poussée en matière de réseaux numériques pour les véhicules et de vente de publicités programmatiques ».