Rakuten, le géant nippon du e-commerce, vient d’annoncer un partenariat avec TPG, un opérateur mobile singapourien qui compte environ 300 000 abonnés. L’objectif de cette collaboration est de tester des solutions RAN (ou Réseau d’Accès Radio) en 5G, à Singapour.

Rakuten Mobile s’associe à TPG à Singapour

Si le japonais décide de s’associer à l’opérateur singapourien, c’est bien pour prouver l’efficacité de son approche en réseau virtuel, et en faciliter l’adoption. Au Japon, Rakuten Mobile développe un réseau qui sera entièrement lancé dans le cloud, avec une infrastructure programmable, et une automatisation de bout en bout. Tareq Amin, directeur de la technologie de Rakuten Mobile, a déclaré dans un communiqué de presse que :

« Ce partenariat stratégique est une validation de notre stratégie globale. Nous sommes heureux de partager nos solutions innovantes de réseau virtuel de bout en bout, fondées sur notre vision d’un écosystème de réseau mobile ouvert et multi-fournisseur, avec TPG. La haute densité de fibres de Singapour en fait un territoire idéal pour une adoption rapide d’OpenRAN et une mise en œuvre réussie ».

TPG est une filiale du groupe australien TPG Telecom Group. L’opérateur exploite déjà un réseau 4G à Singapour. L’entreprise précise que : « nous sommes également très heureux de nous associer à Rakuten Mobile dans le cadre de cet essai. De tels efforts peuvent contribuer à accélérer l’adoption des réseaux mobiles 5G de prochaine génération avec une technologie définie par logiciel, basée sur des interfaces ouvertes et des normes développées par la communauté, le tout fonctionnant sur du matériel virtuel ».

La révolution Rakuten est en marche

Le modèle de Rakuten commence à séduire d’autres fournisseurs qui se penchent sur la manière dont le japonais a construit son réseau. Quelques grands noms du secteur comme Orange et Vodafone expérimentent également des constructions similaires. Aux États-Unis, Dish Networks, une société de diffusion par satellite, a déclaré qu’elle opterait également pour une architecture OpenRAN pour son futur réseau mobile. Les dirigeants de l’entreprise ont affirmé que l’approche de Rakuten Mobile était un modèle à reproduire.

De son côté, Rakuten Mobile prévoit de déployer 4 400 stations, pour un lancement commercial officiel de son offre au mois d’avril. Évidemment, au-delà de ce partenariat avec Singapour, l’entreprise teste déjà son réseau au Japon depuis plusieurs mois. En effet, 5 000 participants ont été invités à vérifier l’efficacité du programme Free Supporter. Le nombre de participants a été élargi à 20 000 le mois dernier.

Si Rakuten Mobile s’affaire pour le moment à développer un réseau 4G, le passage à la 5G ne sera pas un problème. En effet, du fait de la virtualisation de l’ensemble du réseau, et de son ralliement au cloud, lors du passage à la 5G, une simple mise à jour suffira pour l’activer de façon générale à toute l’infrastructure de Rakuten. C’est toute la magie de ce nouveau système, entièrement virtualisé.